Comment transformer une réservation au restaurant en action solidaire

Présentée par

S'abonner à l'émission

La bonne idée

mercredi 12 décembre 2018 à 7h52

Durée émission : 3 min

Comment transformer une réservation au restaurant en action solidaire

© Jay Wennington on Unsplash

Comment transformer une réservation au restaurant en geste solidaire ? Réponse avec une jeune start up qui travaille avec les plus grandes tables de France.

Dîner au restaurant, c’est un plaisir et pourquoi pas une fête pour beaucoup d’entre nous. Mais cela peut être aussi l’occasion d’un geste solidaire au moment de la réservation. On connaissait déjà le principe du café ou du menu "suspendu", où au moment de régler l’addition, le client donne quelques euros supplémentaires, à charge pour le restaurateur de le reverser à une personne dans le besoin.

Mais ici, c’est le restaurateur qui va contribuer au moment où vous réservez votre table. On doit l’idée à Guest Online, une start-up spécialisée dans la mise en place de sites de réservation. Mais elle a voulu aller plus loin dans la solidarité. Un système testé il y a six mois avec quatre grands restaurateurs, comme Bocuse ou encore la Tour d’Argent.

15.000 euros ont déjà été récoltés. D’autres projets sont prévus pour 2019, y compris en France. En attendant, une façon d’encourager une générosité 2.0. Et pour la start up, de quoi trouver un sens à son activité commerciale.
 

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 7h52 et 12h52

Chaque jour une bonne idée ! Vincent Belotti fait le tour des solutions et initiatives positives qui améliorent notre quotidien et qui changent la vie !

Le présentateur

Vincent Belotti

Ado, Vincent écoutait dans son lit les voix de la nuit, espérant un jour passer de l’autre côté du transistor. Après avoir couvert l’actualité pour RCF Haute-Savoie puis RCF Lyon, il a animé A votre service puis Ca va mieux en le disant. Avec C’est aussi de l’info une nouvelle aventure commence. Mais il n’abandonne pas sa collection d’appareils de TSF des années 30 à 50.