Confinement: pour Renaud Capuçon, "la musique permet d'oublier la situation présente"

Présentée par PR-20056

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

lundi 30 mars à 8h10

Durée émission : 12 min

Le Grand Invité

© JOEL SAGET / AFP

La musique adoucit les moeurs dit-on. Le violoniste Renaud Capuçon a choisi quant à lui d'utiliser sa musique, pour adoucir le confinement. Rencontre.

"Jouer pour un public virtuel mais présent"

Depuis le début du confinement, il offre chaque jour un morceau musical à tous ceux qui le suivent sur les réseaux sociaux. "L'idée est venue juste avant le confinement. Comme les concerts étaient annulés, je voulais jouer de la musique de chambre avec des amis. Puis le confinement est arrivé. Cela n'a donc pas pu avoir lieu. D'où cette idée de jouer chaque jour pour un public virtuel mais présent" explique le violoniste Renaud Capuçon.

"J'enregistre le matin. Je mets en ligne vers 11h et midi. J'ai une liste pour les cinq prochains jours. Mais cela peut changer en fonction de ce que je ressens, ce que je perçois. Beaucoup d'intuitions" ajoute celui qui a dédié hier un morceau de Bach au personnel soignant. 
 

Une expérience très positive

Une expérience particulière pour celui qui a l'habitude de jouer devant des centaines de personnes. "C'est assez bizarre. Vous êtes seul dans votre salon, devant un écran. C'est très étrange et formidable, car de chez vous, vous avez accès à plus de 3.000 personnes. Et à ceux qui les suivent. C'est une expérience très positive. La musique est un art extraordinaire qui permet de ne pas parler" lance le musicien. 

"La musique permet d'oublier la situation présente" explique celui qui invite tous les musiciens, mêmes amateurs, confinés chez eux, à prendre leur instrument, à jouer et à se faire plaisir. En parallèle, Renaud Capuçon a alerté le ministre de la Culture sur la situation française, demandant un plan d'urgence pour la culture. Une demande entendue puisque le ministère de la Culture a débloqué 22 millions d'euros pour les artistes.
 

"Bach me permet de prier"

Renaud Capuçon vient de publier chez Flammarion son autobiographie, "Mouvement perpétuel". "C'est un magnifique titre d'un recueil d'Aragon. C'est aussi un peu ma vie. Une vie qui ne s'arrête jamais. C'est aussi le titre d'une pièce de Paganini. C'est le temps qui ne s'arrête jamais" explique-t-il. Un titre qui interpelle à l'heure du confinement. 

Au début du confinement, Renaud Capuçon a écrit "Ecouter Bach, c'est prier". "Bach c'est la musique de Dieu, la musique universelle, qui fait un bien fou, qui purifie, qui lave. Prenez n'importe quelle oeuvre de Bach, si vous êtes un peu angoissé, Bach agit comme un médicament, comme un bain. Je suis croyant, et c'est Bach qui me permet de prier" conclut-il.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Antoine Bellier reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.