Convention nationale démocrate: "Si Trump est réélu, ce sera vraiment catastrophique"

Présentée par UA-133202

S'abonner à l'émission

L'invité de la rédaction

mercredi 19 août à 8h10

Durée émission : 7 min

L'invité de la rédaction

© 2019 ROBYN BECK / AFP - Joe Biden et Kamala Harris après le débat du 12 septembre 2019 à Houston, Texas.

Depuis lundi 17 août, la convention nationale démocrate a débuté aux Etats-Unis. Événement durant lequel Joe Biden a été officiellement investi par son parti.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Dernière ligne droite avant l’élection présidentielle américaine du 3 novembre. Ce mardi 18 août, Joe Biden a officiellement été investi par son parti pour être candidat à la Maison-Blanche, lors de la convention nationale démocrate qui se déroule du 17 au 20 août. Une convention "particulière" cette année, "puisqu’à cause de la crise sanitaire, les responsables démocrates ont décidé de la faire virtuellement", rappelle Fred Hoffman, l’un des porte-paroles de Democrats Abroad France.

 

Un parti "uni" après la crise

Pour lui, "les démocrates ont bien réagi face à la crise, montrant un parti uni". D’autant que la désignation de Kamala Harris comme colistière de Joe Biden a donné un nouveau souffle à la campagne électorale des démocrates. "C’est un bon choix", confirme le porte-parole. Après Géraldine Ferraro et Sarah Palin, Kamala Harris est la troisième femme d’un grand parti américain "à obtenir un ticket présidentiel", souligne Fred Hoffman. Et en cas de victoire, "ce sera la première fois qu’une femme, de couleur, sera vice-présidente."

 

"Joe Biden est très apprécié"

Lors de son discours durant la première soirée de la convention nationale démocrate, lundi 17 août, Michelle Obama a affirmé que "Donald Trump n’était pas un bon Président pour ce pays", et qu’il était "dépassé par les événements". Un sentiment partagé par le porte-parole des Democrats Abroad France : "Si Trump est réélu, ce sera vraiment catastrophique. Joe Biden est très apprécié, et honnêtement, je ne pense pas que Trump va gagner."

 

"Si on avait changé la date des élections, il y aurait eu une révolution"

Dans un tweet du 30 juillet, Donald Trump a suggéré le report des élections à cause du virus, pour permettre aux Américains de voter en "toute sécurité", selon lui. Une hypothèse inenvisageable, selon Fred Hoffman qui rappelle que "seul le Congrès peut changer" la date des élections. "Aux Etats-Unis, on a toujours voté même pendant la pandémie de 1918. Donc si on avait changé la date des élections, il y aurait eu une révolution."

 

Invités

  • Fred Hoffman, l'un des porte-paroles de Democrats Abroad France

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque jour, la rédaction nationale RCF vous propose un entretien avec un acteur de la société civile ou une personnalité engagée dans le domaine associatif, politique, entrepreneurial ou religieux.

Le présentateur

Clotilde Dumay