Coronavirus: comment la France compte résister à l'épidémie

Présentée par UA-114389

S'abonner à l'émission

EMISSION SPECIALE

dimanche 15 mars à 18h10

Durée émission : 1 min

EMISSION SPECIALE

© PATRICK HERTZOG AFP

Samedi soir, l'Etat annonçait par décret la fermeture de tous les bars et restaurants. Une mesure qui n'est sans doute pas la dernière pour lutter contre le coronavirus.

[Dossier] La France face à l'épidémie de coronavirus - Alors que des mesures exceptionnelles ont été annoncées pour lutter contre le coronavirus, RCF vous propose un dossier spécial. Comment continuer à vivre malgré les restrictions imposées par l'État pour lutter contre le coronavirus ? Comment continuer à vivre sa foi alors que les messes et les célébrations ont été interdites ?
> Voir le dossier de RCF

 

L'épidémie de coronavirus passe le stade 3

Le stade 3 de l'épidémie de coronavirus a été annoncé par le gouvernement. Depuis samedi soir, minuit, tous les lieux "non indispensables à la vie du pays" sont fermés, jusqu'à nouvel ordre. Une mesure qui vient s'ajouter à celles annoncées jeudi soir dernier par Emmanuel Macron, à commencer par la fermeture des écoles et des crèches, à compter de lundi 16 mars prochain.

Très concrètement, les restaurants, les bars, les discothèques, les cinémas ont fermé leurs portes jusqu'au 15 avril prochain. Une mesure qui vise large, et qui concerne également les salles de conférence, de réunion, de spectacles, les centres commerciaux, les salles de danse, de jeux, les bibliothèques, les musées, les stations de ski, les infrastructures sportives couvertes, les salles d'exposition. 
 

Fermeture des écoles et interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes

A noter que tous les rassemblements de plus de 100 personnes, quels qu'ils soient, sont interdits également jusqu'au 15 avril prochain. Il s'agit de tous les rassemblements, réunions, ou activité, qu'ils se déroulent à l'intérieur ou à l'extérieur. 

S'agissant des écoles, des crèches, des collèges, des lycées et des universités, la fermeture annoncée jeudi devrait être maintenue, au minimum, jusqu'au 29 mars prochain. 
 

Ce qui reste ouvert

Du côté de ce qui reste ouvert, on retrouve, selon les mots d'Edouard Philippe, "tous les services essentiels à la vie de nos concitoyens". Cela concerne les magasins d'alimentation, les grandes surfaces, les marchés alimentaires, les boulangeries, les boucheries, les poissonneries. Mais également les pharmacies, les banques, les tabacs et les stations-service.

Il faut également préciser que les cabinets médicaux, les hôpitaux et les cliniques restent ouverts. Néanmoins, certains établissements de santé vont sans doute devoir adapter leurs horaires, et leurs services, pour soigner en priorité les personnes atteintes par le coronavirus.
 

Du côté des institutions religieuses

Les institutions religieuses sont bien évidemment concernées par les mesures annoncées par l'Etat pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. Il n'est plus possible d'assister à des messes ou à des célébrations, qui ont été interdites afin de limiter la propagation de la maladie. 

Sur RCF, Philippe Lansace et Etienne Pépin faisaient le point sur toutes ces mesures. Avec des réactions en direct depuis plusieurs radios locales.

 

Invités

  • Emmanuel Gobilliard, Evêque auxiliaire du diocèse de Lyon

Les dernières émissions