"Croyant en Jésus, deux aveugles sont guéris" (Mt 9, 27-31)

Présentée par

S'abonner à l'émission

Prière du matin

vendredi 7 décembre à 5h45

Durée émission : 5 min

"Croyant en Jésus, deux aveugles sont guéris" (Mt 9, 27-31)

© alek krivec -unsplash

"Croyant en Jésus, deux aveugles sont guéris"

Méditation de l'évangile (Mt 9, 27-31) par le pasteur Jean pierre Sternberger

Chant final: "Comme l'aveugle" par le choeur de l'Abbaye de Sylvanès

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus était en route ;
deux aveugles le suivirent, en criant :
« Prends pitié de nous, fils de David ! »
Quand il fut entré dans la maison,
les aveugles s’approchèrent de lui,
et Jésus leur dit :
« Croyez-vous que je peux faire cela ? »
Ils lui répondirent :
« Oui, Seigneur. »
Alors il leur toucha les yeux, en disant :
« Que tout se passe pour vous selon votre foi ! »
Leurs yeux s’ouvrirent,
et Jésus leur dit avec fermeté :
« Attention ! que personne ne le sache ! »
Mais, une fois sortis,
ils parlèrent de lui dans toute la région.

Source : AELF
 

Méditation Pasteur Jean-Pierre Sternberger

Ils l’ont suivi comme suivent des disciples. Et ce n’était pas facile pour des aveugles à cause des pierres et de la foule en travers du chemin. Comme tous criaient et l’appelaient « Fils de David », eux aussi l’ont acclamé et appelé ainsi. Mais ils rajoutaient « Aie compassion de nous, aie compassion de nous, Fils de David ».
Puis, au bout du chemin, toujours avec les disciples, ils sont aussi entré dans la maison. Jésus leur a parlé. Et là, il les a guéris.
Ils sont aujourd’hui, nous sommes des millions dans le monde à avoir fait ce parcours. Au tout début, nous ne savions pas voir, nous disions sans comprendre, nous implorions nous aussi « aie compassion de nous ». Et nous sommes entrés avec tous les autres dans l’Église pour y être baptisés, confirmés ou simplement pour tenter de comprendre. Et nous sommes restés pour l’écouter. Alors, à nous aussi, le Christ a demandé : « croyez-vous que je puisse faire cela ». Nous avons dit « oui, oui Seigneur ». Et cela, c’est à dire la guérison de nos vies, pour nous, il l’a fait. Puis il nous a envoyé poursuivre notre route.
Depuis, nous voyons, pas toujours très bien mais nous voyons un peu car il nous advient selon notre foi. Nous voyons et comprenons deux ou trois choses et nous tentons d’en informer le monde.
Et avec le poète nous disons nous aussi : « je suis l’aveugle sur le chemin, guéris-moi, je veux te voir. »
Amen

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.

Le présentateur

Radio RCF