De l'eau salée à l'eau douce

Présentée par PR-18815

S'abonner à l'émission

17 objectifs pour demain

lundi 17 février à 7h20

Durée émission : 3 min

17 objectifs pour demain

Dans l'esprit de l'objectif 6 de l'agenda 2030 vous nous présentez une innovation française : pour rendre les sources d'eau naturellement salée, douce et consommable.

C’est une que l’on doit à la société Mascara Renewable Water, une entreprise prometteuse, basée à Chartres, qui va permettre à terme un accès à l'eau potable dans les zones où l'approvisionnement reste problématique. La promesse de cette entreprise, donner à toute une eau douce et abordable sans aucune émission de CO2.

Un projet sur lequel Marc Vergnet et Maxime Haudebourg, les fondateurs de Mascara Renewable Water se sont penchés, car si rendre de l’eau salée douce est un principe connu depuis longtemps il était jusque-là impossible de le réaliser sans énergie et donc émission de CO2. Leur solution va donc bien au-delà de l’objectif 6 puisqu’elle prend aussi en compte le développement tant d’un économique et environnemental.

ET QUELLE EST LEUR SOLUTION ?

Et bien la solution est assez simple, aujourd’hui, pour réaliser la transformation d’eau salée en eau douce il faut pratiquer ce que l’on appelle l’osmose inverse un procédé qui filtre les grains de sel dans des membranes, sous l’effet d’une forte pression constante qui nécessite une grande quantité d’énergie produite qu’elle soit électrique, éolienne ou solaire.
Et l’originalité de la solution trouvée par nos deux ingénieux ingénieur réside dans le fait d’avoir mis au point d’une solution de dessalement, qui permet de s’affranchir des batteries utilisées dans la méthode actuelle la rendant plus polluante et plus chère.  
 
 
Ils sont arrivés à soulever les difficultés, en jouant sur la capacité des des membranes filtrantes à faire varier le débit en fonction du degré d’ensoleillement, un peu comme le tournesol qui va suivre le soleil et qui une fois couché va refermer sa corolle jusqu’à ce que celui-ci se lève à nouveau. Ces stations OSMOSUN sont  donc équipées de panneaux photovoltaïques, qui fabriquent elles-mêmes l’énergie nécessaire à son fonctionnement. Une solution qui divise par deux l’empreinte énergétique et garantissent une préservation de l’écosystème environnant et peuvent produire jusqu’à 600 m3 d’eau douce par jour.

L’entreprise Mascara Renewable Water, les deux fondateurs Marc Vergnet et Maxime Haudebourg déploient actuellement une centaine d’unités. Une solution qui va donc bien au-delà de l’objectif 6 mais vous l’aurez compris, les ODD ne peuvent aucunement pris indépendamment les uns des autres, car agir sur l’un impact nécessairement d’autres et je vous le rappelle au cas ou vous l’auriez oublié à tous on peut tout.
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les lundis à 7h20 dans la matinale et à 12h31 dans Ca fait du bien.

Tous les lundis à 7h20 Patrick Lonchampt vous présentera toute l'actualité des 17 objectifs de développement durable inscrit à l'agenda 2030 de l'ONU

Le présentateur

Patrick Lonchampt

Présentateur de l'Eco des Solutions.