Dieu est un startuper contrarié !

Présentée par

S'abonner à l'émission

La chronique des EDC

mardi 19 mars à 6h55

Durée émission : 3 min

J’ai fait deux grandes découvertes cette semaine ! J’ai découvert que Dieu était un startuper contrarié et j’ai compris pourquoi nous étions seuls dans l’univers !

Alors Jean-Marie Pourquoi sommes-nous seuls dans l’univers ?

N’allons pas trop vite ! Un peu de contexte tout d’abord. Je ne sais pas si vous le savez, mais les entreprises technologiques s’organisent autour de leur "road map" - soit en français - leur feuille de route. C’est-à-dire, le plan qui définit - étape par étape - tout ce qui doit être exécuté pour assurer l’avancement du produit.

Lorsque votre smartphone vous propose de mettre à jour vos applications préférées, c’est parce que les éditeurs de ces applications ont franchi de nouvelles étapes de leur road map, soit en améliorant les fonctionnalités existantes, soit en en livrant de nouvelles. Et le boulot du fondateur des startup c’est de définir en amont la vision qui se décline ensuite dans la road map.
 

Et alors Jean-Marie ?

Et bien alors, je faisais le point avec mon équipe la semaine dernière sur l’avancée de notre road map. Et visiblement on buttait sur un problème. La difficulté, c’est que tant que vous n’avez pas solutionné votre problème, vous ne pouvez pas passer à l’étape d’après. Et vous pouvez avoir la meilleure vision du monde, rien n’y fait, vous êtes planté, jusqu’à ce que vous trouviez la solution. Et c’est très frustrant pour le fondateur ! Je crois d’ailleurs que la gestion de la frustration devrait être enseignée dans les écoles de management.
 

Mais quel est le rapport avec le Bon Dieu ?

Cela m’est apparu tout à coup évident ! Le Bon Dieu, est un startuper contrarié. Le Bon Dieu, c’est le fondateur ! Il porte une vision révolutionnaire : l’amour comme moteur de toute chose ! C’est super simple sur le papier ! Là-dessus, il a défini sa road map. Comme son amour est infini, il a demandé aux anges de lui faire une architecture technologique à la dimension de son amour : et les anges ont fait l’univers !

Il a ensuite créé la terre. Il en a fait un véritable paradis. Et il l’a confié à une équipe : nous, les hommes qu’il fait à son image, histoire de faire avancer son projet.  Or, dès le début, le truc est mal parti. L’équipe n’en fait qu’à sa tête : Le serpent, Cain et Abel, la tour de Babel, le veau d’or, on connait tous ça par coeur ! Plusieurs fois, il a dû nous redonner sa vision, directement, et au travers de prophètes. Comme ça pendant des milliers d’années. Et puis voyant que nous n’y comprenions plus rien, il nous a envoyé son fils, pleinement Dieu, pleinement homme pour que nous puissions comprendre précisément ce qu’il attendait de nous. Et son fils nous a fait passer le message clairement. N’allez pas chercher midi à quatorze heures : "aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimé". Et nous l’avons crucifié.

Depuis lors, en dépit de sa résurrection, des saints, des hommes et de femmes de bonne volonté et de toutes les grâces dont il nous comble, on n’y arrive toujours pas : on ruine la terre. On s’entretue jusque dans des lieux de prière. Même son Eglise n’est pas au niveau !

J’imagine la frustration du fondateur ! Lui qui a fait tout l’univers pour y déployer son amour infini, voir sa road map buter sur un caillou, à cause d’une équipe d’incapables, ça doit lui faire bizarre. En tout cas, ça explique assurément pourquoi jusqu’à présent, nous sommes seuls dans l’univers ! Bonne semaine à tous !

Les dernières émissions

L'émission

Le mardi à 6h55 et 12h48

Le mouvement des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC) rassemble des chefs d’entreprises et des dirigeants soucieux d'approfondir le sens de sa mission de dirigeant à la lumière de l’Évangile et de l’enseignement social chrétien.

Le présentateur

Jean-Marie Valentin

Jean-Marie Valentin est le président des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC) de Paris.