Eddy Fougier : comment le mouvement vegan questionne notre rapport à l'animal

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

mercredi 20 février à 8h10

Durée émission : 15 min

Eddy Fougier : comment le mouvement vegan questionne notre rapport à l'animal

© Fanny Cohen Moreau

Le politologue Eddy Fougier, spécialiste des mouvements de contestation, analyse le mouvement vegan.

Eddy Fougier a publié en janvier 2019 pour la Fondapol, "un think tank libéral", une note sur la contestation animaliste radicale. Pour le politologue, le mouvement vegan est présent dans l’espace public depuis 2015 et les vidéos de l’association L214, et par des actions commises par des groupes radicaux contre des boucheries et des abattoirs. "Ils questionnent notre rapport à l’animal" explique-t-il.

Qu'est-ce que le veganisme ?

"Le veganisme au sens strict est une philosophie de vie, ce n'est pas qu'un régime alimentaire" détaille Eddy Fougier, "les vegans sont des végétaliens qui vont étendre le refus de toute souffrance infligées aux animaux à l’ensemble de leur consommation (pas de cuir, de cirque ou de zoo)". Autre idéologie à différencier, les antispecistes : "leur vision du monde est encore différente, pour eux les animaux et les humains sont équivalents, il n’y a pas de supériorité, c’est une philosophie assez spécifique qui aboutit à une vision abolitionniste, en supprimant toute exploitation des animaux".

Des idées qui se diffusent

"Dans notre société aujourd’hui le poids numérique des vegans est très minoritaire » explique Eddy Fougier, mais leurs idées influencent jusqu’à 30% de la population française selon des études. Les personnes vegans sont souvent des personnes jeunes, plutôt diplômées et citadines. Néanmoins le veganisme est un phénomène de société et se diffuse dans l’espace public par "une convergence de facteurs". Il y a aussi pour Eddy Fougier "une tendance à l’adoucissement des mœurs, toute forme de violence résiduelle devient insupportable, y compris celle sur les animaux".

De nouveaux repères

"Notre société est assez déstructurée et n’a plus beaucoup de repères. Le veganisme propose lui une sorte de structuration de le existence car le mode de vie vegan est extrêmement exigeant". Pour Eddy Fougier il est néanmoins difficile d’être totalement vegan, "les personnes vegans sont souvent en période de transition". Il s’agit surtout selon lui de sortir de la dépendance vis-à-vis des animaux, mais aussi de défendre la victime qui fait l’objet d’une exploitation, aujourd’hui l’animal.

"Les vegans disent tout haut ce que beaucoup de gens pensent tout bas. On a un rapport très compliqué à la mort et à la souffrance, on ne veut pas savoir. Les vidéos de L214 montrent la réalité de certains abattoirs. Ca génère un choc et ça incite beaucoup de gens à réfléchir à leur consommation de viande" explique Eddy Fougier.

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 8h10 et 20h45 ; le dimanche à 7h30, 20h45

Chaque matin, Stéphanie Gallet reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.