Ehpad et soins à domicile: vers une surmortalité des personnes âgées

Présentée par UA-116602

S'abonner à l'émission

3 questions à

vendredi 27 mars à 6h41

Durée émission : 4 min

3 questions à

© Loic VENANCE / AFP - 04/03/2020 : une infirmière porte un masque de protection dans un EHPAD, Brest

Qu'il s'agisse des soins apportés dans les établissements type Ehpad ou vivant à domicile, la surmortalité des personnes âgées "va être inéluctable", nous dit un professionnel du secteur.

Le bilan s'élève désormais à près de 1.700 morts du coronavirus en France. Un chiffre incomplet puisqu'il ne prend pas en compte le nombre de personnes mortes dans les Ehpad. Or depuis quelques jours, les décès dans les établissements pour personnes âgées sont de plus en plus nombreux et le personnel alerte sur le manque de moyens pour faire face à l'épidémie de coronavirus. Éric Fregona, le directeur adjoint de l'Association des directeurs au service des personnes âgées (AD - PA), le confirme : "La situation est difficile."
 

L'isolement, Une situation difficile pour les personnes âgées et leurs familles

L'isolement provoqué par les mesures de confinement rend la situation douloureuse pour les personnes âgées comme pour leurs familles. Pour les professionnels qui les accompagnent, l'heure est à l'inquiétude. 

Éric Fregona leur rend hommage. "Je souhaiterais avoir une pensée aujourd'hui pour les personnes qui nous ont quittés trop tôt même si elles étaient à un âge avancé, pour les familles qui sont éloignées de leurs parents, pour les professionels qui travaillent au service des personnes âgées chaque jour, en établissement et en service à domicile qui font un travail formidable dans cette situation de crise très difficile."
 

L'inquiétude de la surmortalité dans les Ehpad

En ce temps de crise sanitaire, une inquiétude pointe, celle de la surmortalité dans les Ehpad. Éric Fregona n'en doute pas, "la surmortalité dans notre secteur d'activité va être inéluctable". Aujourd'hui, "il y a des morts en excès dans une poignée d'établissements". Principalement touchés : les départements des Vosges, de la Haute-Marne, du Doubs, de l'Hérault ou encore Paris, où certains établissement ont été infectés par le virus et font face à une situation "très très compliquée". L'Agence régionale de santé (ARS) d'Île-de-France vient d'annoncer que 241 établissements sont touchés par l'épidémie.

En ce qui concerne le nombre de décès liés au coronavirus les chiffres officiels annoncés par Santé publique France ne prennent pas en compte les personnes âgées vivant dans les Ehpad. Le directeur général de la Santé Jérôme Salomon a annoncé la mise en place d'un suivi quotidien. "C'est une très bonne chose, salue Éric Fregona, il faut que les personnes âgées qui décèdent du coronavirus soient répertoriées."
 

Un cruel manque de moyens pour les professionnels des soins à domicile

Éric Fregona attire notre attention sur la situation difficile des personnes âgées vivant à domicile"Il y en a beaucoup qui meurent chaque jour." Or l'application des mesures "barrière" est rendue particulièrement compliquée pour les professionnels des soins à domicile.

Si les mesures prises pour les établissements "commencent à se mettre en place" en ce qui concerne l'obtention de masques, pour les services à domicile, "ça ne fonctionne pas : ils doivent passer par les pharmacies d'officine et ce circuit est très compliqué". Éric Fregona rappelle que les professionnels des services de soin à domicile "sont en première ligne autant que ceux qui travaillent en établissement".

 

Invités

  • Éric Fregona, directeur adjoint de l'Association des directeurs au service des personnes âgées (AD - PA)

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

du lundi au vendredi à 7h40

Tous les jours dans La Matinale RCF, un fait d'actualité mis en lumière et expliqué en trois questions.

Le présentateur

Florence Gault

Journaliste à RCF depuis 2005, Florence a d’abord travaillé à RCF Méditerranée, à Toulon pendant six ans, avant de rejoindre la rédaction nationale. Globe-trotter dans l’âme, elle aime partir à la rencontre de l’autre. Ce qu’elle préfère à la radio: jouer avec les sons pour vous raconter des tas d’histoires!