Éloi Laurent, économiste : "Détruire la nature est au-dessus de nos moyens"

Présentée par PR-20707

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

mardi 5 mai à 8h10

Durée émission : 15 min

Éloi Laurent, économiste : "Détruire la nature est au-dessus de nos moyens"

© Eloi Laurent

50ème jour de confinement. Treize millions de Français sont au chômage partiel. Quant au PIB, il a reculé de 32%. Pour Eloi Laurent, la crise économique et sociale est déjà là.

Nous n'étions pas prêt à vivre cela. "C'est une expérience inédite du point de vue de ce qui se passe sur le front sanitaire et sur la réponse apportée à la pandémie. Cela met en jeu tout un autre ordre d'idée sur la question de la coopération sociale, de la solidarité, de l'isolement. Détruire la nature est au-dessus de nos moyens. L'économie doit se soumettre aux lois de la biosphère. L'économie, ce n'est pas de la croissance, mais de la coopération sociale" explique Eloi Laurent, économiste, chercheur à l'OFCE.
 

La confiance indissociable de la reprise économique

Le gouvernement veut remettre la France au travail pour limiter la casse avec la crise économique. "Les gens ne sont pas des produits surgelés. On ne les gèle pas et on ne les dégèle pas comme cela. Si vous voulez de la relance, il faut de la confiance, de la cohésion. L'économie, c'est de la confiance. C'est ce qui manque à la France. D'autres pays comme l'Allemagne ont compris que ce qu'il faut préserver, c'est la cohésion sociale" ajoute l'économiste.

Ce dernier ajoute que remettre les Français au travail, c'est faux. "De nombreux Français travaillent actuellement dans des conditions très difficiles. Par ailleurs, le gouvernement ne prend pas en compte l'aggravation des inégalités sociales. Il faut être honnête sur les erreurs qui ont été commises pour remettre de la confiance. Quand le Premier ministre dit qu'il y a un stock suffisant de masques, c'est faux" lance Eloi Laurent.
 

Le monde d'après s'invente dans l'intimité des personnes

Pour cet économiste, "le choc social est déjà là. C'est la démocratie à l'arrêt, la désocialisation, l'isolement. Il est sous nos yeux. Les inégalités s'aggravent. Toute cette question est passée sous silence, et sous le radar des politiques publiques. La réalité c'est qu'on a un Etat providence qui remplit sa fonction, et qui divise par plus que deux le choc économique. On a des mécanismes qui préservent l'emploi, automatiquement" .

Cette crise nous oblige à réfléchir à l'après, et à nous poser les bonnes questions. "Il y a un monde qui est en train de s'inventer. Cela va se passer par phases. Il est donné de façon forcée une période d'introspection. Les gens sont face à eux-mêmes dans une existence réduite de manière fondamentale. Cela ne passera pas par les gouvernements, mais dans l'intimité, dans les coeurs, dans les âmes. C'est là que ça s'invente. Et c'est une richesse extraordinaire. Cela va prendre des mois, des années. Une rencontre entre des personnes qui ont été rivées à l'essentiel et un monde politique qui part dans des directions inquiétantes" conclut Eloi Laurent.

Pour retrouver les ouvrages d'Eloi Laurent en accès libre, cliquez ici.

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 8h10 et à 20h45

Chaque matin, Stéphanie Gallet reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.