Être maire d'une commune rurale, "on n'a pas le droit à l'erreur"

S'abonner à l'émission

L'invité de la rédaction

jeudi 8 août à 8h10

Durée émission : 7 min

L'invité de la rédaction

© Damien MEYER / POOL / AFP - Le 3 avril 2019, les Assises des maires bretons à Saint-Brieuc

Quelle réalité vivent les maires ruraux? Après la mort de Jean-Mathieu Michel, le maire de Néoules, André Guiol, président de l'association des maires ruraux du Var, répond à Étienne Pépin.

Après la mort de Jean-Mathieu Michel, le maire de Signes, dans le Var, percuté lundi par une camionnette, la commission des lois du Sénat lance une consultation auprès de tous les maires de France afin de mettre au jour les risques auxquels ils sont conforntés dans l'exercice de leur fonction. Menaces, atteintes à leur intégrité physique... Quelle réalité vivent les maires ruraux ? Réponses d'André Guiol, maire de Néoules et président de l'association des maires ruraux du Var. "Les maires ruraux c'est du direct, ça nécessite impérieusement d'aimer les gens." 
 

Être maire rural aujourd'hui, "on n'a pas le droit à l'erreur"

André Guiol se souvient avec "émotion" et "beaucoup de tristesse" de Jean-Mathieu Michel, qui était "un homme attachant, représentatif de ce que sont les maires aujourd'hui, avec son implicaton, son amour de sa commune et de ses administrés".

Être maire dans une grande ville ou dans une petite commune de France, c'est faire face à des réalités différentes. Malgré cela, "je crois qu'il faut généraliser, nous dit André Guiol, tout poste aujourd'hui occupé est difficile". En cause notamment, "une attente très forte" de la part des administrés, qui sont des "consommateurs de la République".

Si "tous les postes à responsabilité nécessitent plus d'engagement", le maire de Néoules considère que "les maires ruraux sont plus concernés que d'autres". Dans les petits villages, la proximité avec les habitants est plus forte. "On a besoin de cette proximité, elle comporte une richesse de contact avec les gens." Proximité qui est aussi synonyme de risques d'altercations. Il est parfois "difficile de faire passer un message" : "C'est du direct, résume André Guiol, on n'a pas le droit à l'erreur."
 

Les enjeux liés à la réforme territoriale

Avec la création de grandes agglomérations ou de grandes métropoles, cette proximité est-elle en danger ? La réforme territoriale encourage le transfert de compétences. Or, "les gens, quoi qu'il arrive, se retournent vers leur maire et on a le sentiment qu'on ne peut pas répondre à leurs attentes", répond André Guiol, qui confie sa difficulté de ne pas "décevoir" les gens et de "ne pas botter en touche" en disant "ce n'est pas moi c'est l'intercommunalité."

À la fois concernés de près par des réalités locales, les maires sont aussi des représentants de l'État. Une dualité qui est "une vraie richesse" mais qui est ce à quoi "il faut qu'on réponde aujourd'hui".

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque jour, la rédaction nationale RCF vous propose un entretien avec un acteur de la société civile ou une personnalité engagée dans le domaine associatif, politique, entrepreneurial ou religieux.