EVANGILE DU 9 AVRIL JEAN-PIERRE POMMIER

Présentée par

S'abonner à l'émission

Temps spirituel

vendredi 9 avril à 8h45

Durée émission : 7 min

Temps spirituel

Commentaire Évangile de Jean, ch 21 v 1 à 14

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

AELF — Messe — 9 avril 2021

https://www.aelf.org/2021-04-09/romain/messe

https://www.aelf.org/2021-04-09/romain/messe#messe1_lecture3

LECTURES DE LA MESSE

PREMIÈRE LECTURE

« En nul autre que lui, il n’y a de salut » (Ac 4, 1-12)

Lecture du livre des Actes des Apôtres

En ces jours-là, après la guérison de l’infirme, comme Pierre et Jean parlaient encore au peuple, les prêtres survinrent, avec le commandant du Temple et les sadducéens ;
ils étaient excédés de les voir enseigner le peuple et annoncer, en la personne de Jésus, la résurrection d’entre les morts.
Ils les firent arrêter et placer sous bonne garde jusqu’au lendemain, puisque c’était déjà le soir.
Or, beaucoup de ceux qui avaient entendu la Parole devinrent croyants ; à ne compter que les hommes, il y en avait environ cinq mille.
Le lendemain se réunirent à Jérusalem les chefs du peuple, les anciens et les scribes.
Il y avait là Hanne le grand prêtre, Caïphe, Jean, Alexandre, et tous ceux qui appartenaient aux familles de grands prêtres. Ils firent amener Pierre et Jean au milieu d’eux et les questionnèrent :
« Par quelle puissance, par le nom de qui, avez-vous fait cette guérison ? »
Alors Pierre, rempli de l’Esprit Saint, leur déclara :
« Chefs du peuple et anciens, nous sommes interrogés aujourd’hui pour avoir fait du bien à un infirme,
et l’on nous demande comment cet homme a été sauvé.
Sachez-le donc, vous tous, ainsi que tout le peuple d’Israël : c’est par le nom de Jésus le Nazaréen, lui que vous avez crucifié mais que Dieu a ressuscité d’entre les morts, c’est par lui que cet homme se trouve là, devant vous, bien portant.
Ce Jésus est la pierre méprisée de vous, les bâtisseurs, mais devenue la pierre d’angle.
En nul autre que lui, il n’y a de salut, car, sous le ciel, aucun autre nom n’est donné aux hommes,
qui puisse nous sauver. »

– Parole du Seigneur.

PSAUME

(117 (118), 1-2.4, 22-24, 25-27a)

R/ La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs
est devenue la pierre d’angle.
ou : Alléluia ! (117, 22)

Rendez grâce au Seigneur : Il est bon ! Éternel est son amour !
Oui, que le dise Israël : Éternel est son amour !
Qu’ils le disent, ceux qui craignent le Seigneur : Éternel est son amour !

La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle : c’est là l’œuvre du Seigneur,
la merveille devant nos yeux. Voici le jour que fit le Seigneur, qu’il soit pour nous jour de fête et de joie !

Donne, Seigneur, donne le salut ! Donne, Seigneur, donne la victoire ! Béni soit au nom du Seigneur celui qui vient ! De la maison du Seigneur, nous vous bénissons ! Dieu, le Seigneur, nous illumine.

ÉVANGILE

« Jésus s’approche ; il prend le pain et le leur donne ; et de même pour le poisson » (Jn 21, 1-14)

Alléluia. Alléluia.
Voici le jour que fit le Seigneur,
qu’il soit pour nous jour de fête et de joie !
Alléluia. (Ps 117, 24)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
Jésus se manifesta encore aux disciples sur le bord de la mer de Tibériade, et voici comment.
Il y avait là, ensemble, Simon-Pierre, avec Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau),
Nathanaël, de Cana de Galilée, les fils de Zébédée, et deux autres de ses disciples.
Simon-Pierre leur dit : « Je m’en vais à la pêche. »
Ils lui répondent : « Nous aussi, nous allons avec toi. »
Ils partirent et montèrent dans la barque ; or, cette nuit-là, ils ne prirent rien.
Au lever du jour, Jésus se tenait sur le rivage, mais les disciples ne savaient pas que c’était lui.
Jésus leur dit : « Les enfants, auriez-vous quelque chose à manger ? »
Ils lui répondirent : « Non. »
Il leur dit : « Jetez le filet à droite de la barque, et vous trouverez. »
Ils jetèrent donc le filet, et cette fois ils n’arrivaient pas à le tirer, tellement il y avait de poissons.
Alors, le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : « C’est le Seigneur ! »
Quand Simon-Pierre entendit que c’était le Seigneur, il passa un vêtement, car il n’avait rien sur lui,
et il se jeta à l’eau. Les autres disciples arrivèrent en barque, traînant le filet plein de poissons ;
la terre n’était qu’à une centaine de mètres.
Une fois descendus à terre, ils aperçoivent, disposé là, un feu de braise avec du poisson posé dessus, et du pain.
Jésus leur dit : « Apportez donc de ces poissons que vous venez de prendre. »
Simon-Pierre remonta et tira jusqu’à terre le filet plein de gros poissons : 

il y en avait cent cinquante-trois. Et, malgré cette quantité, le filet ne s’était pas déchiré.
Jésus leur dit alors : « Venez manger. »
Aucun des disciples n’osait lui demander : « Qui es-tu ? »
Ils savaient que c’était le Seigneur.
Jésus s’approche ; il prend le pain et le leur donne ; et de même pour le poisson.

C’était la troisième fois que Jésus ressuscité d’entre les morts se manifestait à ses disciples.

– Acclamons la Parole de Dieu.

Vendredi 9 avril 2021, RCF Alpha, Évangile pour tous

Commentaire Évangile de Jn, ch 21 v 1 à 14

Le texte d'Évangile proposé par l'Église aujourd'hui est le début de l'épilogue de l'Évangile selon Saint Jean. Il arrive après la conclusion du chapitre 20 et semble être un ajout ultérieur par un disciple de Jean. 

En effet, un des intérêts de ce texte est son orientation ecclésiale, c’est-à-dire qu'après un Évangile centré sur le Christ, le chapitre 21 est une sorte de "mise en Église de l'Évangile" avec cette place significative accordée à Simon Pierre. 

Dans ce dernier chapitre, il y a l'épisode d'aujourd'hui suivi des "trois questions" "m'aimes-tu?" de Jésus à Pierre avant qu'il l'envoie en mission.

Avec un peu d'humour, on pourrait dire que Jésus réalisait déjà une émission RCF Alpha "Trois questions à" : et, si faute de micro, nous n'avons pas les sons nous avons au moins les textes et nous allons en extraire quelques points pour notre réflexion. 

Revoyons la scène : il y a sept disciples, ils ont pêché toute la nuit sur le bateau de Pierre, sans rien prendre. Au bord de l'eau, un quidam, c’est-à-dire quelqu'un qu'ils ne reconnaissent pas, qui leur dit de jeter les filets à droite de la barque et ils le font !

Comment expliquer que des professionnels obéissent à un inconnu ? 

Rappelons-nous ce que disaient de Jésus les gardes à Jérusalem "Jamais homme n'a parlé comme celui-là" (Jn, 7, 46) ou ce que disaient les Juifs à Capharnaüm "Celui-ci enseigne avec autorité, pas comme les scribes" (Mc, 1, 22). En fait, le quidam, l'inconnu, c'est celui qui parlait et enseignait comme cela, c'est Jésus, Dieu fait homme, mais eux ne le reconnaissaient pas.

Et nous, aujourd'hui, pourquoi n'obéissons-nous pas à la Parole de Dieu qui nous est transmise, expliquée par l'Église? Que nous faut-il pour reconnaître Jésus ?

Je reviens au texte.

Sur la Parole de Jésus, en jetant le filet à droite, du côté des élus, les disciples remontèrent 153 poissons, soit toutes les espèces connues à l'époque. Voyant cela, le "disciple que Jésus aimait" dit à Pierre : "C’est le Seigneur !". Alors Pierre reconnaît Jésus, il accourt vers Lui et, encore sur la Parole de Jésus, il remonte seul le filet plein. 

Dans l'Évangile de Luc, Jésus dit à Pierre : "Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras.". Ainsi Pierre est envoyé vers le monde, tout le monde.

Et nous, aujourd'hui, en tant que baptisé, nous sommes aussi envoyés à la pêche, pas à la pêche aux poissons ou aux moules mais à la pêche aux hommes. Et ce n'est pas réservé aux baptisés : nous sommes tous frères donc responsables les uns des autres.

Alors écoutons et travaillons la Parole de Dieu, pratiquons la prière et les sacrements, jetons les filets des œuvres de miséricorde : ainsi nous reconnaîtrons Jésus dans chacun de nos frères et chacune de nos sœurs, et ensemble nous irons vers le Père.

L'émission

Tous les jours à 08h45

Chaque jour, RCF Alpha vous propose un moment hors du temps, un moment pour découvrir la parole de Dieu, un moment pour prier. Le temps spirituel de RCF Alpha vous offre la chance de vivre un temps de communion en union de prière avec la communauté des auditeurs de RCF Alpha, grâce à la lecture et au commentaire de l'Evangile du jour. Le temps spirituel de RCF Alpha s'adresse à tous, chrétiens ou non et vous permet de vivre quotidiennement un temps de méditation pour démarrer la journée.

Le présentateur

Guy Malbrancke