EVANGILE DU 9 JANVIER CHRISTIAN DABIN

Présentée par

S'abonner à l'émission

Temps spirituel

mardi 9 janvier à 8h45

Durée émission : 7 min

Temps spirituel

Commentaire de Marc 1, 21-28.

Nous sommes au tout début de l’évangile de Marc, dont les exégètes nous disent qu’il fut le premier écrit des quatre évangiles et l’on peut penser que les auteurs des autres évangiles synoptiques, Matthieu et Luc, l’ont eu sous les yeux, quand chacun composa le sien.
Le préambule des versets 1-13 commence ainsi dès le premier  verset : « Commencement de l’Evangile de Jésus-Christ fils de DIEU », Evangile devant ici être compris dans son étymologie  grecquecomme Bonne Nouvelle ; il comporte une citation, dans la même phrase, de Malachie 2,1 dans la première partie: « Voilà que j’envoie mon messager devant vous, pour vous frayer le chemin » et d’Isaïe dans la seconde: « Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez ses sentiers. ».
Ce messager, alors qu’il se fait baptiser du baptême de l’eau par Jean, est officiellement proclamé par son Père comme son « fils bien aimé » avec la manifestation de l’Esprit-saint. Aussitôt poussé par Celui-ci au désert, il jeûne quarante jours au milieu des tentations provoquées par Satan. A peine a-t-il ensuite appelé ses quatre premiers disciples qu’ils se retrouvent tous à CAPHARNAÜM, qui signifie littéralement en grec et en hébreu « le village du consolateur » . On dirait Jésus pressé par l’action, obsédé par l’urgence, au sens biblique, i.e. la pression de l’imminence de l’instauration du Royaume de Dieu. A la lecture du texte, nous remarquons deux Jésus, le guérisseur et l’enseignant. Peutêtre Marc a-t-il fusionné deux récits différents à l’origine. L’enseignement de Jésus frappe l’assistance par sonautorité et sa nouveauté, se démarquant totalement de celui des scribes. Pourtant ceux-ci sont des spécialistes de la Torah, appuyant leur enseignement sur une parfaite connaissance de la Loi et de la Tradition, au prix de nombreuses années d’étude et d’heures de veille et de discusions, mais il leur manque l’autorité, au sensétymologique latin d’ ajout, de don, le don divin justement reçu par le Fils de son Pèrecéleste. Autorité et nouveauté sont donc les deux faces d’une même réalité, la divinitédu messager. Et pour joindre le geste à la parole, Jésus exorcise un homme présent à la synagogue. C’est , dans cet évangile, le premier miracle de son ministère ; huit autres exorcismes suivront dans Marc. Ainsi, en Jésus, parole et action ne font qu’un : comme le chante un verset de psaume : « Il dit et il fait ». Puissance et effectivité du Verbe. Non, Jésus n’est décidément pas un prophète comme les autres, mais le Fils de DIEU, donc Dieu lui-même, qui vient parachever l’Ecriture, l’annonce du Royaume. Pour moi, il est le roc éternel auquel amarrer par vents et marées ma fragile vie, l’amer à partir duquel je peux assurer la navigation hasardeuse du frêle esquif de la vie qu’il m’a confiée, et qui me fait lui répéter après Pierre : « Seigneur, à qui irions-nous, toi seul as les paroles de la vie éternelle. »
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 08h45 Tous les s à

Chaque jour, RCF Alpha vous propose un moment hors du temps, un moment pour découvrir la parole de Dieu, un moment pour prier. Le temps spirituel de RCF Alpha vous offre la chance de vivre un temps de communion en union de prière avec la communauté des auditeurs de RCF Alpha, grâce à la lecture et au commentaire de l'Evangile du jour. Le temps spirituel de RCF Alpha s'adresse à tous, chrétiens ou non et vous permet de vivre quotidiennement un temps de méditation pour démarrer la journée.

Le présentateur

Guy Malbrancke