Fabrice Hadjadj (sans intro)

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

vendredi 1 novembre 2019 à 8h10

Durée émission : 15 min

Le Grand Invité

© Fabrice Hadjadj - Corinne SIMONCIRIC

​L’Église célèbre la fête de tous les Saints, canonisés ou non. Des hommes et des femmes qui ont vécu le double commandement de l’amour de Dieu et du prochain.

"Il y a une forme d'humilité dans la gloire"

Tous ces saints partagent aujourd’hui, selon la terminologie chrétienne, la Gloire de Dieu. Cette Gloire de Dieu, c’est une promesse valable pour tous, un appel à la sainteté dont parle Fabrice Hadjadj, directeur de l’institut Philanthropos, à Fribourg en Suisse, essayiste, dramaturge et père de huit enfants, auteur de "A moi la gloire" (éd. Salvator).

"Le Seigneur veut nous glorifier. Il y a une forme d’humilité. C’est un appel au secours, l’attente d’une grâce. C’est cette humilité de tous les saints que nous fêtons à la Toussaint, qui entrent dans une gloire, dans une plénitude que Dieu veut pour eux" explique Fabrice Hadjadj au micro d’Antoine Bellier.
 

Dieu veut que l'on porte du fruit

Saint Irénée de Lyon disait à ce sujet que "la Gloire de Dieu c’est l’homme vivant". "Il faut d’abord se rappeler les paroles de l’Evangile : "la Gloire de mon Père c’est que vous portiez du fruit". Ce que veut Dieu, ce n’est pas un fils qui revient toujours dans son giron, le fils à papa, stérilisé. Au contraire, la puissance du père, c’est de donner à son fils une mission, une responsabilité" ajoute le philosophe.

Pour ce dernier, Dieu nous autonomise, et nous rend libre. "La force du créateur est de donner à sa créature la dignité de cause. C’est la différence entre la providence de Dieu et une programmation. Nous sommes rendus participants de la vie divine. Dieu veut non seulement notre fécondité, et notre singularité" précise Fabrice Hadjadj.

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 8h10 et à 20h45

Chaque matin, Stéphanie Gallet reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

Antoine Bellier

Journaliste à RCF depuis 2009, Antoine est passé par Le Mans et La Roche-sur-Yon, avant de rejoindre la rédaction nationale en septembre 2013. Curieux de l’actualité sous toutes ses formes, amateur de cinéma et de littérature, il lui arrive de passer du micro à la plume.