Fermeture de France Ô : Kant Lebeau témoigne d'une "inégalité de plus entre les départements"

Présentée par UA-132368

S'abonner à l'émission

L'invité de la rédaction

lundi 10 août à 8h10

Durée émission : 7 min

L'invité de la rédaction

© 2019 LIONEL BONAVENTURE / AFP - Le 23 août la chaîne France Ô disparaîtra des ondes télévisées.

Le 23 août, la chaîne de télévision France Ô cessera d’émettre. Une décision que le collectif SauvonsFranceÔ rejette fermement.

En avril 2017, Emmanuel Macron faisait une promesse : ne pas fermer la chaîne de télévision France Ô "vecteur d’une véritable identité et reflet de la diversité des Outre-mer", selon le Président. Mais, 3 ans plus tard, la décision est prise : la chaîne cessera d’émettre le 23 août. Pour Kant Lebeau, chef d’entreprise à Lyon et représentant du collectif SauvonsFranceÔ, "la fermeture de la chaîne des outre-mer est une maltraitance de plus envers les ultramarins".

 

"C’est un mépris supplémentaire"

"La journée du 23 août est une journée internationale de souvenir de la traite négrière et de son abolition" rappelle Kant Lebeau. Choisir cette date est, pour le représentant du collectif SauvonsFranceÔ, "un mépris supplémentaire pour les Outre-mer et sa culture". Selon France Télévision, la part d’audience de la chaîne ultra-marine est de 0,3% en 2019, raison pour laquelle elle cessera d’émettre. Pour Kant Lebeau, la raison tient au sous financement de la chaîne depuis des années, qui fait que " les personnes ne se retrouvent pas au niveau des programmes". La chaîne des Outre-mer représente "un lien qui rattache les ultra-marins à leurs territoires, selon le représentant du collectif SauvonsFranceÔ, alors de savoir qu’elle fermera le 23 août, c’est quelque chose de traumatisant".

 

"Politiser la fermeture de France Ô"

"Nous allons nous battre avec toutes les armes à notre disposition", soutient Kant Lebeau. Le collectif SauvonsFranceÔ, un collectif de salariés de France Ô mobilisés pour empêcher la suppression de la chaîne, va rester mobilisé. Le 23 août, un rassemblement est prévu place du Palais Royal, "pour rappeler le désaccord face à la fermeture de la chaîne des Outre-mer". Pour le représentant du collectif, le but de cette manifestation est de "politiser la fermeture de France Ô", lors des campagnes des prochaines élections.

 

Invités

  • Kant Lebeau, Chef d’entreprise à Lyon et représentant du collectif SauvonsFranceÔ

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque jour, la rédaction nationale RCF vous propose un entretien avec un acteur de la société civile ou une personnalité engagée dans le domaine associatif, politique, entrepreneurial ou religieux.

Le présentateur

Margot Hemmerich