Fréquence Grenouille

Présentée par

S'abonner à l'émission

Durablement Vôtre, la chronique du développement durable

lundi 26 février à 7h12

Durée émission : 3 min

Fréquence Grenouille

Du 1er mars au 31 mai 2018, Fréquence Grenouille propose 500 animations partout en France pour découvrir la vie des amphibiens et comprendre l’urgence de la préservation des zones humides.

Nous sommes encore loin du printemps, pourtant ça s’agite déjà dans les forêts, les bosquets et sous les tapis de feuilles, pourvu que le lieu soit propice à l’hibernation des grenouilles, des crapauds et autres salamandres qui se termine selon l’endroit où vivent ces amphibiens et qui vont commencer leur migration vers les lieux de ponte. C’est pour tenir compte de cette disparité géographique que la campagne Fréquence Grenouille se déroule du 1er mars au 31 mai 2018.
 
Fréquence Grenouille - dont c’est la 24ème édition - est destinée à nous faire découvrir la vie des Anoures - ce sont les rainettes, les grenouilles et les crapauds - mais aussi des urodèles : ce sont notamment les tritons et les salamandres.
 
Fréquence Grenouille, ce sont plus de 500 animations qui vont démarrer dans quelques jours et pendant 3 mois, comme la découverte de mares ou l’écoute nocturne du chant des amphibiens et ce sera partout en France métropolitaine et en Outre-mer.
 
Comme leurs noms l’indiquent, les amphibiens ne peuvent survivre que dans les zones humides : là où il y a à la fois de l’eau et de la terre. Ces zones humides disparaissent à grande vitesse partout dans le monde et aussi en France, parce que l’agriculture et l’urbanisation drainent ces surfaces pour les cultiver ou construire. Or, ces zones humides jouent un rôle capital pour notre propre survie, parce qu’elles sont comme des éponges - donc des réserves d’eau - qu’elles purifient naturellement.
 
Protéger les grenouilles et les amphibiens en général, c’est donc d’abord préserver les zones humides. Sur les 8 à 10 000 espèces présentes dans le monde, 35 sont autochtones en France mais 8 d’entre elles - comme la grenouille des champs en Alsace et dans le Nord, le pélobate cultripède - c’est un crapaud du sud de la France - ou la salamandre noire - sont menacées d’extinction.
 
Car deux tiers des zones humides ont disparu en France depuis le début du 20ème siècle. Sans compter les pesticides, la pollution en général et les routes, sur lesquelles les amphibiens vont se faire écraser par dizaines de milliers pendant leur migration dans les semaines qui viennent. Or, pour les scientifiques, le déclin des amphibiens constitue l’une des menaces les plus graves pour la biodiversité mondiale.
 
Fréquence Grenouille est co-organisée par les Conservatoires régionaux d’espaces naturels et Réserves naturelles de France et se déroule partout en France métropolitaine et en Outre-mer du 1er mars au 31 mai 2018 ; toutes les animations sont à retrouver sur reseau-cen.org et reserves-naturelles.org.

Les dernières émissions

L'émission

Tous les lundis à 07h12

Le respect de l'environnement et de la création est au cœur des préoccupations chrétiennes.

Le présentateur

Eric Mutschler

Éric Mutschler anime depuis 6 ans, « Durablement vôtre », Une thématique en lien avec le parcours et la profession de l’animateur : conseiller et formateur en communication au développement durable, Éric Mutschler est également maître de conférence associé en communication au département « sciences de la vie et de la Terre » à l’UFR Sciences fondamentales et appliquées de l’Université de Lorraine.