Frontière

Présentée par

S'abonner à l'émission

Un mot, un jour

mercredi 22 mai à 8h55

Durée émission : 4 min

Un mot, un jour

Dans sa nouvelle chronique, Jean Pruvost nous propose une radiographie étymologique du mot "frontière", qui a souvent été employé dans des conflits armés, surtout en Europe.

Les pays de l’Europe ont souvent vu changer leurs frontières, et on a tous encore en tête l’Alsace et la Lorraine soumis à des changements cruels, hélas propices à la guerre. Sous la Seconde Guerre Mondiale, naquit aussi la ligne de démarcation, une autre sorte de frontière. Puis ce fut le partage de Yalta avec des frontières arbitraires à l’Est.

Enfin, personne n’a oublié la construction du mur de Berlin et sa démolition, une histoire toute récente... C’est sur cette notion de frontière très libérée que s’est construite l’Europe. Frontière, c’est assurément un mot à approfondir. 
 

ON RECONNAÎT LE MOT FRONT DANS FRONTIÈRE, MAIS LE LIEN À ÉTABLIR N’EST PAS D’UNE GRANDE CLARTÉ...

En effet, mais vous avez le bon réflexe, c’est bien le mot front auquel il faut se reporter, issu du latin frons, frontis, de même sens. La racine latine frons désignait aussi le "devant d’une chose", notamment dans le domaine militaire. Ainsi front se retrouve-t-il en ancien français attesté en 1080, en tant que front d’une armée, ce qui se trouve donc devant, hélas presque toujours avec l’idée de se situer  "devant l’ennemi".

Aujourd’hui plus pacifiquement, on évoque le "front de mer", que nous chérissons, sauf en période de tempête. Il faudra attendre le XIVe siècle pour que naisse le mot frontière, désignant d’emblée le front d’une armée. En cette fin du Moyen-Âge, on dit par exemple qu’une "frontière dévale", c’est-à-dire un cordon de chevaliers faisant front, la frontière étant du coup mobile.

Ou encore chez le chroniqueur Enguerrand de Monstrelet, en 1453 : "Ores vint le dit Thallebot et sa compagnie… ils trouvèrent frontière de vaillants gens bien experts au fait de guerres". Et voici un dernier exemple évoquant Jeanne d’Arc au siège d’Orléans : "Regardez, voilà l’estandart de cette maudite sorcière. Elle est la première en frontière." C’est ainsi que la frontière en vint à désigner la limite d’un territoire, d’abord gardée par une armée, ensuite par des douaniers. Et j’aime assez les différentes propositions des verbicrucistes.
 

VOUS NOUS EN DONNEZ DES EXEMPLES  ?

Avec plaisir, la première qui me vient à l’esprit, rappelle l’histoire. Par exemple : "Cicatrice de l’histoire". Et là on se dit que l’Europe est en effet pleine de cicatrices. Et puis comme les frontières sont aussi le lieu de trafic, en l’occurrence pour le tabac, voici venir la frontière assimilée à un "passage à tabac", c’est assez drôle. Enfin, celui qui proposa "ligne flottante" pensait-il avant l’heure aux avatars de l’île britannique.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h55

Jean Pruvost, lexicologue passionné et passionnant vous entraîne chaque matin dans l'histoire mouvementée d'un simple mot !  

Le présentateur

Jean Pruvost

Chroniqueur de langue à RCF depuis 2011, Jean  choisit chaque jour un mot de l’actualité, pour l’intense plaisir d’en partager la saveur, en ouvrant les dictionnaires de sa bibliothèque qui en compte dix mille… Explorer ensemble les mots, c’est construire des harmonies. Jean aime aussi marier les mots et les notes sur sa guitare.