Gérard Mermet: "Il va falloir que nous soyons les acteurs du monde d’après"

Présentée par PR-27864

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

mardi 23 février à 8h10

Durée émission : 12 min

Le Grand Invité

© Gérard Mermet (à droite) /JEAN AYISSI / AFP

Le sociologue détaille le grand pacte social qu'il propose, fondé sur les principes de responsabilité, de rationalité et de réalité pour faire face aux crises.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Dans quel monde souhaitons nous vivre ? Comment allons-nous adapter la société après la crise sanitaire ? Les défis sont nombreux aujourd'hui pour aller vers ce "monde d’après" si plébiscité. Gérard Mermet est sociologue et publie un livre "Réinventons l'avenir ! - Pour un Grand Pacte de Solidarité post-covid", préfacé par Yann Arthus Bertrand. Il est l’invité de la Matinale RCF.

Un "monde d'après" difficile à prévoir

En pleine de crise sanitaire, de nombreux Français se sont mis à rêver d’un "monde d’après". Mais les semaines passent et rien ne semble changer. "Ce monde d’après il va être bien difficile à prévoir, il va falloir que nous en soyons les acteurs. Ça va demander du temps, de la réflexion et beaucoup de solidarité", assure d’emblée Gérard Mermet. Plus encore, "ce monde d'après il va falloir que nous nous retroussions les manches pour le façonner et qu’il soit durable. Nous avons des devoirs à l’égard des générations qui vont nous suivre", selon le sociologue. 

Les initiales de ce grand pacte social ne sont pas le fruit du hasard. "Un GPS c’est un outil qui nous permet de nous guider de là où nous sommes à une destination. Pour le faire fonctionner, il faut mettre en œuvre la responsabilité, la rationalité et la réalité", explique le sociologue.

Ces trois grands principes constituent ce grand pacte social. "Les Français ne sont pas un peuple extrêmement réaliste, ils voient le monde à leur façon, à travers un prisme. Nous aurons besoin de voir une réalité commune pour faire quelque chose de plus durable", affirme Gérard Mermet. Aussi, "être rationnel et raisonnable, ce sera utile dans la période qui vient. Il y a le défi environnemental, économique, démographique et sécuritaire", précise le sociologue.

Un besoin d’unité

Pour aller vers le "monde d’après", il faudra davantage d’unité selon Gérard Mermet. "Je crois que nous avons besoin de nous unir pour travailler ensemble et non pas de nous déchirer. Parmi les handicaps de la France, il y a cette culture de l’affrontement. Nous avons besoin d’une union nationale. On voit bien que cette crise sanitaire a alimenté une crise sociale. Ces crises mises bout à bout font qu’il va être difficile de se parler", conclut le sociologue.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Simon Marty reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

Simon Marty

Simon Marty présente la Matinale RCF.