"Il commença à les envoyer" (Mc 6,7-13)

S'abonner à l'émission

Prière du matin

dimanche 15 juillet à 5h45

Durée émission : 5 min

"Il commença à les envoyer" (Mc 6,7-13)

© benny jackson unsplash

"Il commença à les envoyer"

Méditation de l'Evangile (Mc 6,7-13) par le père Bernard Devert

Chant final: "Me voici: Envoie-moi", par l'ensemble Verbe De Vie

Evangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
    Jésus appela les Douze ; 
alors il commença à les envoyer en mission deux par deux. 
Il leur donnait autorité sur les esprits impurs, 
    et il leur prescrivit de ne rien prendre pour la route, 
mais seulement un bâton ; 
pas de pain, pas de sac, 
pas de pièces de monnaie dans leur ceinture. 
    « Mettez des sandales, 
ne prenez pas de tunique de rechange. » 
    Il leur disait encore : 
« Quand vous avez trouvé l’hospitalité dans une maison, 
restez-y jusqu’à votre départ. 
    Si, dans une localité, 
on refuse de vous accueillir et de vous écouter, 
partez et secouez la poussière de vos pieds : 
ce sera pour eux un témoignage. » 
    Ils partirent, 
et proclamèrent qu’il fallait se convertir. 
    Ils expulsaient beaucoup de démons, 
faisaient des onctions d’huile à de nombreux malades, 
et les guérissaient.

Source AELF
 

Méditation Père Bernard Devert

La mission commence par la fraternité et une invitation à l’hospitalité.
Etre missionnaire, ce n’est pas d’abord parler, c’est faire place à la Parole pour éviter tout prosélytisme.
Seigneur, tu envoies tes disciples deux par deux, non pour qu’ils soient sécurisés mais pour qu’ils témoignent de ce qui les fait vivre. Les Actes des Apôtres nous rappelleront : « regardez comme ils s’aiment ».
Seigneur, tu te confies à notre amour, non pour te garder et tenter de te posséder mais bien pour partager ce que tu nous donnes. Allez, telle est la confiance que tu ne cesses de nous offrir.
Alors, l’aventure commence. Quelle est-elle ? Celle de l’ecclésia. L’Eglise c’est vous, c’est moi, c’est nous.
Aller où, non dans un ciel ou derrière les étoiles mais trouver dans le cœur la présence même de Celui qui nous attend. Seigneur, tu nous invites à nous rencontrer dans la relation à l’autre jusqu’à nous rappeler que tout ce que nous ferons au plus petit, c’est à toi-même que nous le ferons.
Tu t’identifies au plus pauvre ; alors ta parole ce matin m’invite à me demander quelle est donc l’hospitalité offerte à ceux que tu mets sur mon chemin.
Je suis touché par la parole de cette famille fragilisée : « chez nous, on passe mais on ne s’arrête pas ». L’hospitalité que tu m’invites à vivre, c’est déjà le ciel, c’est prendre un peu de temps pour briser des solitudes, discerner ce qu’il est possible d’entreprendre pour un mieux vivre ensemble.
L’Evangile n’est jamais une évasion. La Bonne Nouvelle à annoncer ne l’est vraiment que si elle nous renouvelle dans notre approche de l’autre chemin, celui du Tout-Autre.
Et si ce matin, je te demandais l’audace de vivre la fraternité pour plus d’hospitalité.
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Evangile du jour, commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.