"Il les aima jusqu’au bout " (Jn 13, 1-15)

Présentée par

S'abonner à l'émission

Prière du matin

jeudi 18 avril à 5h45

Durée émission : 5 min

"Il les aima jusqu’au bout " (Jn 13, 1-15)

© michal-galezewki-unsplash

" Il les aima jusqu’au bout "

Méditation de l'évangile (Jn 13, 1-15) par le père Nicolas de Boccard

Chant final: "Quand l'heure fut venue" par la communauté de l'Emmanuel.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

 Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout.

 Au cours du repas, alors que le diable a déjà mis dans le cœur de Judas, fils de Simon l’Iscariote, l’intention de le livrer,

Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu’il est sorti de Dieu et qu’il s’en va vers Dieu,

 se lève de table, dépose son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture ;

 puis il verse de l’eau dans un bassin. Alors il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture.

Il arrive donc à Simon-Pierre, qui lui dit : « C’est toi, Seigneur, qui me laves les pieds ? »

 Jésus lui répondit : « Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ; plus tard tu comprendras. »

Pierre lui dit : « Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais ! » Jésus lui répondit : « Si je ne te lave pas, tu n’auras pas de part avec moi. »

 Simon-Pierre lui dit : « Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! »

Jésus lui dit : « Quand on vient de prendre un bain, on n’a pas besoin de se laver, sinon les pieds : on est pur tout entier. Vous-mêmes, vous êtes purs, mais non pas tous. »

 Il savait bien qui allait le livrer ; et c’est pourquoi il disait : « Vous n’êtes pas tous purs. »

 Quand il leur eut lavé les pieds, il reprit son vêtement, se remit à table et leur dit : « Comprenez-vous ce que je viens de faire pour vous ?

 Vous m’appelez “Maître” et “Seigneur”, et vous avez raison, car vraiment je le suis.

 Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres.

 C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous.

Source : AELF
 

Méditation Père Nicolas de Boccard

En ce jour où nous commémorons l’Eucharistie, l’Eglise nous invite à méditer le geste du lavement des pieds car c’est à travers ce geste que l’on comprend toute la signification de ce sacrement.
Jésus ne reprend pas le récit du repas de l’Eucharistie que les autres évangélistes nous livrent, mais il nous décrit ce geste inouï où le maitre prend la tenue de l’esclave et se met à laver les pieds de ses disciples.
Evidemment face à ce geste on peut avoir différentes réactions : la réaction de Pierre, « à toi !! Non !! Tu es le maitre !! reste en haut.. celui qu’on respecte et admire, mais ne viens pas descendre dans la pauvreté de notre humanité, dans la boue de nos existences » et pourtant, c’est là que le maitre veut habiter, il vient épouser nos blessures afin de les purifier. Ou alors on peut avoir la réaction de Judas, il se laisse laver les pieds mais ne change pas son cœur. Il accepte que le maitre s’abaisse devant lui, lave et embrasse ses pieds, mais ce geste reste extérieur. Judas ne reçoit pas l’intention, son cœur s’est endurci, il a décidé de livrer Jésus.
Jésus a pris la tenue du serviteur et fait le geste de l’esclave, il est venu pour nous laver les pieds, nous purifier, nous sauver, avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue de passer de ce monde à son père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde les aima jusqu’au bout..
Tout est dit dans la traduction solennelle de l’évangile du lavement des pieds et nous devons, à notre tour, devenir serviteur de nos frères : « c’est un exemple que je vous ai donné, afin que vous fassiez vous aussi, comme j’ai fait pour vous »
Aide-nous Seigneur à ne jamais dissocier l’amour que tu donnes et l’amour pour le prochain, le don de ton Eucharistie et le service de nos frères. Ton corps livré, c’est aussi celui de ceux et celles que tu as mis sur notre route, pour nous donner comme tu t’es donné, pour les aimer comme tu les aimes.

 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.

Le présentateur

Radio RCF