"Il ne s’est trouvé parmi eux que cet étranger pour revenir ..." (Lc 17, 11-19)

Présentée par

S'abonner à l'émission

Prière du matin

mercredi 14 novembre à 5h45

Durée émission : 5 min

"Il ne s’est trouvé parmi eux que cet étranger pour revenir ..." (Lc 17, 11-19)

© michal-bielejewski-unsplash

"Il ne s’est trouvé parmi eux que cet étranger pour revenir sur ses pas et rendre gloire à Dieu !"

Méditation de l'évangile (Lc 17, 11-19) par le pasteur Nicole Fabre

Chant final: "Aussi étranger que moi" par Pierre Eliane

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
  Jésus, marchant vers Jérusalem,
traversait la région située entre la Samarie et la Galilée.
  Comme il entrait dans un village,
dix lépreux vinrent à sa rencontre.
Ils s’arrêtèrent à distance
  et lui crièrent :
« Jésus, maître,
prends pitié de nous. »
  à cette vue, Jésus leur dit :
« Allez vous montrer aux prêtres. »

En cours de route, ils furent purifiés.
  L’un d’eux, voyant qu’il était guéri,
revint sur ses pas, en glorifiant Dieu à pleine voix.
  Il se jeta face contre terre aux pieds de Jésus
en lui rendant grâce.
Or, c’était un Samaritain.
  Alors Jésus prit la parole en disant :
« Tous les dix n’ont-ils pas été purifiés ?
Les neuf autres, où sont-ils ?
  Il ne s’est trouvé parmi eux que cet étranger
pour revenir sur ses pas
et rendre gloire à Dieu ! »
  Jésus lui dit :
« Relève-toi et va :
ta foi t’a sauvé. »

Source : AELF
 

Méditation Père Jean-Marie Petitclerc

Mais où sont-ils donc passés ?
Ils étaient pourtant bien dix, à pénétrer dans le village où venait d’entrer Jésus, alors que c’était formellement interdit pas la loi. Celle-ci commandait à tout lépreux de se tenir à l’écart de tous les lieux habités. Ils étaient bien dix à venir à la rencontre de Jésus, alors que la loi leur ordonnait de s’éloigner de tous les passants en faisant sonner leur clochette. Au lieu de crier « Impur, impur ! », ils crient « Maître prends pitié de nous ! »
Et Jésus, respectueux des rites, les envoie se montrer aux prêtres, pour faire constater qu’ils sont guéris, alors qu’en fait ils ne le sont qu’en chemin. Leur foi les a mis en marche, et leur marche a été synonyme de guérison !
Ils étaient dix … mais il n’y en a qu’un seul qui revient sur ses pas pour dire « Merci ». Et celui-là, c’est un étranger, un samaritain, et on sait qu’à l’époque les samaritains étaient victimes d’un fort racisme de la part des juifs. « Mais où sont donc passés les neuf autres ? » s’interroge Jésus.
« A quoi ça sert de dire merci ? », doivent-ils penser. A des jeunes scouts qui me demandent parfois « à quoi ça sert d’aller à la messe ? », j’aime répondre : « Dis-moi, à quoi ça sert de dire merci ? », puisque le mot eucharistie en grec signifie « dire merci ».

Et si nous prenions le temps aujourd’hui, de dire « merci » au Seigneur pour tout ce qu’il nous donne et toutes les rencontres qu’il nous permet !
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.

Le présentateur

Radio RCF