"Il ne s’est trouvé parmi eux que cet étranger pour revenir..." (Lc 17, 11-19)

Présentée par

S'abonner à l'émission

Prière du matin

dimanche 13 octobre à 5h45

Durée émission : 5 min

"Il ne s’est trouvé parmi eux que cet étranger pour revenir..." (Lc 17, 11-19)

© benny-jackson-unsplash

"Il ne s’est trouvé parmi eux que cet étranger pour revenir sur ses pas et rendre gloire à Dieu !"

Méditation de l'évangile (Lc 17, 11-19) par le pasteur Jean-Frédéric Patrzynski

Chant final : "Acclamez le Seigneur et Psaume 99" par le choeur des moines de KEUR MOUSSA

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    Jésus, marchant vers Jérusalem,
traversait la région située entre la Samarie et la Galilée.
    Comme il entrait dans un village,
dix lépreux vinrent à sa rencontre.
Ils s’arrêtèrent à distance
    et lui crièrent :
« Jésus, maître,
prends pitié de nous. »
    À cette vue, Jésus leur dit :
« Allez vous montrer aux prêtres. »
En cours de route, ils furent purifiés.

    L’un d’eux, voyant qu’il était guéri,
revint sur ses pas, en glorifiant Dieu à pleine voix.
    Il se jeta face contre terre aux pieds de Jésus
en lui rendant grâce.
Or, c’était un Samaritain.
    Alors Jésus prit la parole en disant :
« Tous les dix n’ont-ils pas été purifiés ?
Les neuf autres, où sont-ils ?
    Il ne s’est trouvé parmi eux que cet étranger
pour revenir sur ses pas et rendre gloire à Dieu ! »
    Jésus lui dit :
« Relève-toi et va : ta foi t’a sauvé. 

Source AELF
 

Méditation Jean-Frédéric Patrzinski

Etrange guérison que celle-ci ! Elle ne se déroule pas comme à l’habitude. Les dix lépreux appellent Jésus et lui demandent de les aider, alors qu’ils sont rejetés par la communauté des hommes. Les dix lépreux ont entendu parler de ce Jésus qui passe par le village proche de leur refuge. Ils sont unis par la maladie. Ils sont originaires de lieux différents. Mais ils sont unis dans leur espérance que ce prophète que l’on dit aussi guérisseur, pourra faire quelque chose pour eux. Et lorsqu’il leur dit d’aller voir les prêtres, ils y courent sans demander une explication. Ils sont tous pressés de guérir. S’aperçoivent-ils en chemin qu’ils sont déjà guéris ? Un seul semble s’en être rendu compte ! Un seul reviendra sur ses pas. Un seul osera affronter son passé en revenant vers le Christ. Un seul aura le courage de dire merci et rendre gloire à Dieu. Cet unique est, en plus, un étranger, un faux-frère, un Samaritain. Quelqu’un qui porte deux lèpres : sa maladie et sa nationalité.
 
Alors de quelle guérison s’agit-il ? Est-ce seulement de la lèpre qu’ils sont guéris ? La vraie guérison n’est-elle pas que ces hommes, rejetés par la société, sont conduits par Jésus, le Fils de Dieu, à être intégrés dans la communauté des hommes ? Alors suis-je du nombre des 9 lépreux qui ne disent pas merci ou suis-je comme  le dixième capable d’affronter mon passé et rendre grâce à Dieu pour ce qu’il me donne chaque jour et vivre en harmonie avec ceux qui m’entourent?
 
Seigneur, aide-nous à discerner la guérison que tu nous accordes.  Fortifie-nous afin que nous sachions être reconnaissants de l’amour que tu nous révèles à chaque instant de notre vie.
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.

Le présentateur

Radio RCF