"Ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui" (Jn 1, 35-42)

S'abonner à l'émission

Prière du matin

dimanche 14 janvier à 5h45

Durée émission : 5 min

"Ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui" (Jn 1, 35-42)

© andrew-pons-UNSPLASH

"Ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui"

Commenatire d'évangile (Jn 1, 35-42) par le Pasteur Jean-Pierre Sternberger

Chant final : "Serviteur fidèle" de Claude BERNARD

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, Jean le Baptiste se trouvait avec deux de ses disciples.
Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu. »
Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus.
Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient, et leur dit :
« Que cherchez-vous ? »
Ils lui répondirent : « Rabbi – ce qui veut dire : Maître –, où demeures-tu ? »
Il leur dit : « Venez, et vous verrez. »
Ils allèrent donc, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là.
C’était vers la dixième heure (environ quatre heures de l’après-midi).

André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus.
Il trouve d’abord Simon, son propre frère, et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie » – ce qui veut dire : Christ.
André amena son frère à Jésus.
Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas » – ce qui veut dire : Pierre.

Source : AELF
 

Méditation Pasteur Jean-Pierre Sternberbger

Au premier jour, ils ont demandé à Jean-Baptiste : "Qui es-tu ?" - "Je ne suis pas le Christ" a-t-il dit. 
Au deuxième jour, voyant Jésus, Jean a ajouté  "Voici l'agneau de Dieu qui enlève le péché du monde… J'ai vu l'Esprit descendre du ciel comme une colombe et demeurer sur lui."
Alors, au troisième jour, avons avons demandé à Jésus : "Maître où demeures-tu ?"
Nous sommes de ces gens qui posent et se posent des questions. "Où demeures-tu toi qui passes ? Toi qui n'a pas de lieu où reposer la tête, où demeures-tu ?"
Et mettant nos pas dans les siens, nous sommes allés goûter le vin de Cana et boire l'eau du puits de Jacob. Nous étions là quand, à Bethanie, il a rendu Lazare à ses sœurs.  Chaque jour pour le monde et pour nous, il laissait les traces de sa venue, traçait les signes de son Royaume. Mais jamais alors il ne nous a dit où il demeurait.
Ce n'est que quand l'heure s'est approchée de nous qu'il a réuni les marcheurs et nous a lavé les pieds.
Il a dit alors : "si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples."
Il a dit : "Comme le Père m'a aimé, moi aussi, je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. "
Il a dit : "Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi j'ai gardé les commandements de mon Père et je demeure dans son amour."
 
C'est donc là, dans l'amour du Père, que tu demeures Seigneur, toi sur qui, comme une colombe, l'esprit s'est posé. Donne-nous aujourd'hui, de demeurer avec toi.
Amen

 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 05h45, 06h45, 07h45 et 08h45

Chaque matin l'Evangile du jour, commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.