Irak: le dur retour à la vie des Yézidis

Présentée par PR-16576

S'abonner à l'émission

Le dossier du jour

lundi 25 novembre 2019 à 7h12

Durée émission : 7 min

Le dossier du jour

© BERTRAND GUAY AFP

Vingt-sept femmes et leurs enfants, victimes de Daech, sont arrivées la semaine dernière à l'aéroport Charles-de-Gaulle près de Paris pour commencer une nouvelle vie en France.

Il s'agissait du dernier groupe de la centaine de femmes yézidies reçues en France dans le cadre d'un programme d'accueil mis en place, il y a un an, après un engagement en ce sens d’Emmanuel Macron. Sur le terrain, au Kurdistan irakien, le père Patrick Desbois se bat aussi pour que ces femmes et ces enfants sortis de l’enfer se reconstruisent.
 

Aider des enfants brisés à réapprendre à vivre

En août 2014, les Yézidis ont  été violemment pris pour cible par Daech qui a envahit la région de Sinjar, berceau de cette communauté dans le Nord-Ouest de l’Irak. Les hommes ont été fusillés. Les femmes ont été réduites en esclavage sexuel. Les jeunes garçons ont été forcé de se convertir à l’Islam radical et à devenir des soldats de Daech. Le projet Back to life, retour à la vie porté par l’association Yaad in Unum du Père Patrick Desbois a pour but d’écouter ces survivants et de leur réapprendre à vivre. Aujourd’hui deux centres accueillent 420 enfants et jeunes récemment libérés des camps de Daech.

Des enfants qui après avoir passé entre trois et cinq ans dans les griffes de Daech sont parvenus à s’évader. Ils se sont évadés ou bien ils ont été revendus à leur famille, parents, oncles cousins, par l’Etat islamique qui avait besoin d’argent. Il faut compter 15.000 euros pour les garçons et 25.000 euros les filles. Des enfants enfin qui rentrent broyés dans leurs corps et leur esprit.
 

10.000 Yézidis vivent en France

Le projet Back to life a pour but de les reconnecter au réel. Actuellement, deux centres d’accueil de jour sont ouverts dans les camps de réfugiés du Kurdistan irakien. Quatre cent vingt enfants y sont accueillis chaque jour: cours d’alphabétisation, de sport, de musique, apprentissage de la mixité, accompagnement psychologique et comportemental pour ces enfants à qui il faut tout réapprendre.

L’association du père Patrick Desbois oeuvre sur le terrain dans les camps de réfugiés en Irak pour aider les enfants mais aussi les femmes yézidis à s’en sortir. D’autres ont pu fuir le génocide commis par Daech et sont arrivés en France. Un nouveau départ pour ces familles qui ont dû fuir la guerre, le génocide engagé par Daech contre leur minorité. On estime à 100.000 le nombre de Yézidis qui ont été poussés à l’exil. La communauté yézidie en France avoisine aujourd'hui 10.000 personnes. Par ailleurs, 150.000 Yézidis vivent en Allemagne et des familles ont également rejoint l'Amérique du Nord.
 

Sur le même thème :

Les dernières émissions