IVG : un rapport parlementaire propose d'allonger le délai à 14 semaines

Présentée par PR-23320

S'abonner à l'émission

La chronique AFC

mardi 22 septembre à 6h55

Durée émission : 3 min

IVG : un rapport parlementaire propose d'allonger le délai à 14 semaines

© DR

Pascale Morinière revient sur un rapport parlementaire qui recommande un allongement des délais de l’IVG de 12 à 14 semaines et la suppression de la clause de conscience des médecins.

Ce rapport parlementaire fait suite à une proposition de loi qui sera examinée le 8 octobre incitant aux mêmes modifications de la loi dans le but d’améliorer «l’effectivité du droit à l’avortement ». En 2001 le délai légal pour les IVG est déjà passé de 10 à 12 semaines pour les mêmes raisons : des femmes se présentaient hors délai. L’allongement à 12 semaines voulait répondre à ce problème de délai dépassé. Malheureusement, il y a toujours autant de femmes hors délai. Cette fuite en avant obtient un effet tout à fait contraire à celui escompté puisque plus le terme de la grossesse est avancé moins les médecins acceptent de pratiquer ce type d’activité.

Je constate que nos voisins allemands ont à la fois une autre politique et des résultats bien différents des nôtres. Ils ont environ 100 000 IVG annuelles alors que nous en avons 220 000 tout en étant 16 millions de moins. Nous devrions nous attacher davantage à regarder le nombre élevé d’IVG comme un problème de santé publique et développer des politiques préventives et d’accompagnement des grossesses imprévues. Et nous devrions aussi mieux valoriser la possibilité d’accoucher sous X. Il me semble que, comme le disait Simone Veil, « Aucune femme ne recourt de gaieté de cœur à l’avortement (…) L’avortement est un drame et restera toujours un drame ». Drame pour l’enfant à naitre dont la vie est arrêtée, et pour la femme elle-même.
 
Un film arrive en France qui relate l’histoire vraie d’une américaine responsable d’un centre de planning familial qui devient une militante anti avortement
. Ce type de film peut-il contribuer au débat ? Il s’agit d’ « Unplanned », « non planifié » en français qui a connu un grand succès outre-Atlantique. Il faut bien sûr le replacer dans le contexte américain, profondément différent du nôtre. Ce film a le mérite de montrer ce que les femmes endurent lorsque, le plus souvent, le père ne les soutient pas et qu’un seul choix semble possible. Il me semble que beaucoup de femmes pourront se sentir reconnues dans leur souffrance. Mais aussi, que les émotions suscitées aideront à reprendre la parole sur ce tabou sociétal. Une autre politique est possible !

Les dernières émissions