"Je ne suis pas venu mettre la paix sur terre, mais bien ..." (Lc 12, 49-53)

Présentée par

S'abonner à l'émission

Prière du matin

dimanche 18 août à 5h45

Durée émission : 5 min

"Je ne suis pas venu mettre la paix sur terre, mais bien ..." (Lc 12, 49-53)

© benny jackson unsplash

"Je ne suis pas venu mettre la paix sur terre, mais bien plutôt la division"

Méditation de l'évangile (Lc 12, 49-53) par le pasteur Nicole Fabre

Chant final: "Tu veux naître" par la communauté du Chemin Neuf

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
    « Je suis venu apporter un feu sur la terre,
et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé !
    Je dois recevoir un baptême,
et quelle angoisse est la mienne jusqu’à ce qu’il soit accompli !
    Pensez-vous que je sois venu
mettre la paix sur la terre ?
Non, je vous le dis,
mais bien plutôt la division.
    Car désormais cinq personnes de la même famille seront divisées :
trois contre deux et deux contre trois ;
    ils se diviseront :
le père contre le fils
et le fils contre le père,
la mère contre la fille
et la fille contre la mère,
la belle-mère contre la belle-fille
et la belle-fille contre la belle-mère.

Source : AELF
 

Méditation Père Sébastien Antoni

"C’est un feu que je suis venu allumer sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé !" Voilà… de quoi trembler ce matin ! Peut-être, comme pour les anciens prophètes d’Israël quelques-uns parmi nous comprennent ce feu comme celui d’un jugement exterminateur. Aïe ! Voilà la réaction de celui qui ne prend pas en comte Jésus et la Bonne Nouvelle de l’Évangile ! Le feu, l’incendie de Jésus dans le monde, c’est le feu de l’Esprit Saint qui embrase pour illuminer ! C’est le feu de la foi contenue dans la Parole… et qui passe par les témoins, tous ceux qui ont été envahis par la flamme de la foi. Le feu de Jésus couve en nous depuis notre naissance à la vie de Dieu, depuis que le Père a posé sur nous, au baptême, le sceau de son Esprit. Il couve en nous, mais il risque de s’assoupir, comme tous les feux qu’on abandonne. À cause d’une lassitude, d’une fatigue, d’un épuisement… Sans aucune transition, dans son discours, Jésus passe du feu à l’eau… de l’incendie au baptême ! Une plongée dans l’eau, cette eau qui dans la Bible signifie la souffrance et le mal… Jésus va plonger dans la souffrance… Il sent venir sa Passion qui va le submerger, les grandes eaux de la mort vont l’engloutir pour délivrer de sa souffrance tout le genre humain. Ainsi, à l’engagement du Christ jusqu’à la Croix pour le salut des hommes devra répondre le courage des baptisés pour témoigner de lui jusque dans la vie familiale. Et l’une des plus belles victoires d’un chrétien ou d’une chrétienne sera d’apporter la paix de Jésus même dans une famille divisée, même dans une communauté longtemps visitée par l’épreuve… Courage !
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.

Le présentateur

Radio RCF