"Je suis doux et humble de cœur" (Mt 11, 28-30)

S'abonner à l'émission

Prière du matin

jeudi 19 juillet à 5h45

Durée émission : 5 min

"Je suis doux et humble de cœur" (Mt 11, 28-30)

© michal-galezewki-unsplash

"Je suis doux et humble de cœur"

Méditation de l'Evangile (Mt 11, 28-30) par le père Bernard Devert

Chant final: "Je suis doux et humble de coeur", par Cinq Mars

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit :
    « Venez à moi,
vous tous qui peinez sous le poids du fardeau,
et moi, je vous procurerai le repos.
    Prenez sur vous mon joug,
devenez mes disciples,
car je suis doux et humble de cœur,
et vous trouverez le repos pour votre âme.
    Oui, mon joug est facile à porter,
et mon fardeau, léger. »

Source AELF
 

Méditation Père Bernard Devert

« Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau ».
Peut-être que ce matin, alors que vous êtes dans votre voiture pour vous rendre à un travail qui vous pèse, ou chez vous à attendre une proposition d’emploi qui tarde, ou encore dans l’espoir de recevoir la lettre d’un médecin, vous éloignant des affres de la grande maladie, vous vous dites j’en ai marre.
Le joug est trop lourd.
Voici que le Seigneur vient nous dire : « Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples ».
C’est donc un échange, Seigneur, que tu nous proposes. Quel est-il ? D’abord de te déposer ce qui nous détruit, nous abime. N’est-ce pas répondre à cette question qui traverse tout l’Evangile : Veux-tu me faire confiance, nous rappelant que tu n’es pas venu dans le monde pour le juger mais pour sauver.
Le salut commence aujourd’hui, maintenant. Il nous faut donc accepter que tout commence, que toujours tout recommence.
Te parler, Seigneur, de ce qui nous enferme, c’est déjà déposer ce joug trop lourd. Le déposer parce que tu poses sur nous non point un regard critique mais celui de la miséricorde, comprenant notre misère qui parfois nous use jusqu’à la corde.
Te déposer ce joug pour prendre le tien ; il est plus doux parce qu’il nous porte et nous transporte dans un déplacement qui ne nous met pas à côté du réel mais nous conduit à revisiter ce réel, forts de ton soutien, de cette relation aimante que tu nous témoignes.
Ce matin, Seigneur, tu me demandes qu’est-ce que je fais pour que le joug de ce frère soit moins lourd. L’Eglise ne l’est vraiment que si elle prend sa part à ces jougs qui détruisent.
Agir ensemble, membres d’un même corps ; alors voici que, concrètement, ta Parole prend corps et donne cœur à la résurrection de nos vies.
Ton joug est léger ; cette légèreté n’est-elle pas trace de ces matins où l’amour plus fort que la mort nous émerveille.
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Evangile du jour, commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.