"Je te suivrai partout où tu iras" (Lc 9, 57-62)

Présentée par UA-137809

S'abonner à l'émission

Prière du matin

mercredi 30 septembre à 5h45

Durée émission : 5 min

"Je te suivrai partout où tu iras" (Lc 9, 57-62)

© michal-bielejewski-UNSPLASH

"Je te suivrai partout où tu iras"

Méditation de l'évangile (Lc 9, 57-62) par la pasteur Nicole Fabre

Chant final: "Dialogue" par Camille DEVILLERS

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    en cours de route, un homme dit à Jésus :
« Je te suivrai partout où tu iras. »
    Jésus lui déclara :
« Les renards ont des terriers,
les oiseaux du ciel ont des nids ;
mais le Fils de l’homme
n’a pas d’endroit où reposer la tête. »
    Il dit à un autre :
« Suis-moi. »
    L’homme répondit :
« Seigneur, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père. »
    Mais Jésus répliqua :
« Laisse les morts enterrer leurs morts.
Toi, pars, et annonce le règne de Dieu. »
    Un autre encore lui dit :
« Je te suivrai, Seigneur ;
mais laisse-moi d’abord faire mes adieux
aux gens de ma maison. »
    Jésus lui répondit :
« Quiconque met la main à la charrue,
puis regarde en arrière,
n’est pas fait pour le royaume de Dieu. »
 
Source : AELF

Méditation Pasteur Nicole Fabre

Ces paroles de Jésus sont rudes ! Elles bousculent toutes nos bonnes volontés, et surtout tous nos codes habituels. Comme si le suivre mettait en question radicalement toutes nos habitudes, y compris celles que nous jugeons évidentes, fondamentalement bonnes. Dans ce petit passage propre à l’évangile de Luc, il y a cet homme remarquable qui, de lui-même, décide de se mettre en route derrière Jésus, puis un autre qui, lui, est appelé par Jésus, puis un dernier qui, tout en étant en deuil de son père, a pris lui aussi la décision, après le deuil rituel, de tout quitter et de le suivre. Chacun vient à Jésus de façon particulière, mais dans un engagement remarquable. Et Jésus semble tous les rabrouer, en tout cas refroidir sérieusement leur élan. En fait, ces quelques versets se situent à un moment très particulier de l’évangile. Jésus vient de décider de monter à Jérusalem. Il sait qu’il va vers son rejet, vers le désastre que va être pour ses disciples sa fin honteuse, avant qu’ils n’en comprennent le sens. Ce que ces hommes ont compris de lui va donc être mis à rude épreuve ! Sont-ils prêts à ne plus rien comprendre ? Ces paroles de Jésus peuvent être alors entendues comme des avertissements d’une très grande prévenance et non comme des paroles qui rabrouent. Mais cela n’enlève pas leur exigence.
Jésus, donne-nous de te suivre dans la confiance, y compris lorsque nous attendrions de toi de nous préserver des situations où nous perdons pied. La foi, ce n’est pas la sureté garantie pour notre chemin personnel ou celui de notre Eglise, ou de notre société. La foi, c’est cette certitude que tu sais véritablement comment nous mener au salut, à la vie véritable, partagée entre tous.
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.

Le présentateur

Radio RCF