Juillet

Présentée par PR-22075

S'abonner à l'émission

Un mot, un jour

mercredi 1 juillet à 8h55

Durée émission : 4 min

Un mot, un jour

​C’est un lieu commun que de dire que les jours passent et qu’on sent la fuite du temps chaque premier d’un mois mais sous nos latitudes, « juillet » est un synonyme de grandes vacances

00:00

00:00

Ils viennent du latin comme tous nos mois et rapprocher historiquement juin, qui vient du consul Junius Brutus, de juillet a beaucoup de sens parce que de fait c’est Marc Antoine, né en 83 avant Jésus-Christ et mort en 30 avant Jésus-Christ qui parce qu’il était très proche de Jules César dont il fut le fidèle lieutenant, a décidé d’appeler Julius, ce mois que jusque-là dénommé Quirinalis. C’était un honneur qu’il rendait à Jules César, réformateur du calendrier romain et surtout né le douzième jour de Quirinalis. Le mot julius resta avec quelques variantes, ainsi par exemple au XIIIe siècle, on relève le mot juil, dérivé de julius se croisant avec un autre mot qui existait et qui était « juignet », construit lui sur « juin », en somme le « petit juin » et qui désignait le mois suivant juin. Le croisement de « juignet » et de « juil » aboutissait alors définitivement à « juillet ».

Eh bien en réalité, rappelons que pour les Romains, l’année commençait en mars, juillet correspondait donc au cinquième mois de l’année, et dans quirinalis on retrouve quintus, cinq. Alors aujourd’hui, ceux qui partent en vacances en juillet pourraient être appelés les quirinalistes. Glissez le mot dans la conversation : suis-je ou ne suis-je pas quirinaliste ? Impossible en tout cas de se dire juillettiste dans les années 1960, le mot n’est entré dans le Petit Larousse que dans le millésime 1990. On le trouve parfois avec un seul t mais le plus souvent avec deux t. Et quoi qu’il en soit, un dicton languedocien l’affirme : Au mois de juillet, ni veste ni corset. Bon alors ajoutons, pourquoi pas un maillot de bain ! Ah, flute, à cause du confinement j’ai grossi !

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h55

Jean Pruvost, lexicologue passionné et passionnant vous entraîne chaque matin dans l'histoire mouvementée d'un simple mot !  

Le présentateur

Jean Pruvost

Chroniqueur de langue à RCF depuis 2011, Jean  choisit chaque jour un mot de l’actualité, pour l’intense plaisir d’en partager la saveur, en ouvrant les dictionnaires de sa bibliothèque qui en compte dix mille… Explorer ensemble les mots, c’est construire des harmonies. Jean aime aussi marier les mots et les notes sur sa guitare.