L'actualité des films qui sortent en VOD

Présentée par PR-25167

S'abonner à l'émission

La chronique Cinéma

mercredi 25 novembre 2020 à 8h52

Durée émission : 3 min

L'actualité des films qui sortent en VOD

© DR

En attendant la réouverture des cinémas, Valérie de Marnhac propose deux films à voir à la demande.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

La vidéo à la demande (VOD) est une bonne manière de voir chez soi des films récents qu’on a ratés au cinéma, puisque certains films sont disponibles à la location à peine trois mois après leurs sorties en salles. 

"Eva en août" de Jonas Trueba

C’est le cas d’un très beau film sorti cet été et passé un peu inaperçu, c’est le film "Eva en août" de Jonas Trueba, le premier film de ce réalisateur espagnol. Il a 39 ans et il a déjà réalisé cinq longs-métrages, mais "Eva en août" est son premier film à être distribué en France, peut-être grâce à sa proximité artistique ici, avec l’univers d’Eric Rohmer qui nous touche plus particulièrement.

Eva est une jeune femme de 33 ans qui choisit de rester à Madrid pour ses vacances au mois d’août, sans projet précis au départ, si ce n’est se promener en touriste dans sa ville, de profiter de la chaleur et de l’ambiance de l’été, et des fêtes populaires autour du 15 août en Espagne.

Des références à la foi chrétienne

Les références à la culture et à la foi chrétienne sont nombreuses dans le film : l’âge de l’héroïne, 33 ans, son prénom évidemment, celui de ses deux amies, Maria, le titre original du film "La Virgen de agosto", la vierge d’aout. Mais le film s’ouvre plus largement à des questions sur les croyances, sur le cosmos, et sur le mystère humain.

Le tout dans un récit tout à fait contemporain, léger et romantique même. Eva rencontre successivement une amie perdue de vue, un ex-amoureux, et des inconnus qui vont être autant d’étapes pour elle, vers une sorte de renaissance.

De nombreux plans formalisent le cheminement d’Eva. Par exemple, au début du film, elle visite le musée archéologique, et le reflet de son visage dans une vitre se superpose à une statue antique puis au visage d’une touriste étrangère. Ce sont deux symboles visuels qui soulignent la confrontation à son passé et à l’inconnu qui vont suivre dans le film.

"LA NUIT VENUE" DE FRéDéRIC FARRUCCI

C’est un premier film, et c’est un polar noir très esthétique, à l’ambiance à la fois électrique et intimiste. Ça se passe à Paris aujourd’hui, dans l’univers de la mafia chinoise, peu représenté au cinéma et qu’on découvre ici de façon presque documentaire.

Jin est chauffeur de VTC, sans papiers, au service d’un boss sans foi ni loi, à qui il a bientôt fini de payer sa dette. Mais un soir une jeune femme mystérieuse monte dans son taxi. C’est Naomi, qui est magnifiquement jouée par Camélia Jordana. Et pour elle et avec elle, il va vouloir sortir de cette "nuit" qui les a réunis.

Au-delà du suspense très maîtrisé du film, le réalisateur laisse une place importante à la fraternité et au don de soi de son héros ; c’est peu courant dans le genre du polar noir. Mais cela donne une dimension toute particulière au film que je vous recommande.

Les dernières émissions

L'émission

Le mercredi à 8h52

Le mercredi c'est le jour où sortent les nouveaux films au cinéma. C'est aussi le jour où écouter la chronique Cinéma de Valérie de Marnhac !

Le présentateur

Valérie de Marnhac

Valérie de Marnhac est membre de l'association SIGNIS, pour qui elle anime des ciné-débats, et a participé aux Jurys œcuméniques des Festivals de Cannes, Fribourg, Téhéran... Elle est également conférencière pour le l’association venez et voyez www.venezetvoyez.fr