L'effet « barbe à papa »

Présentée par

S'abonner à l'émission

La chronique des EDC

mardi 11 septembre 2018 à 6h55

Durée émission : 3 min

L'effet « barbe à papa »

© Fanny Cohen Moreau

Après l’effet pop corn, Jean-Marie Valentin nous parle cette semaine de l’effet « barbe à papa ».

J’ai pris un café vendredi avec un de mes amis, manager d’une équipe d’une vingtaine de personnes. Lorsque nous avons évoqué nos défis pour cette fin d’année, j’ai eu la surprise de l’entendre me dire que parmi ses priorités, il devait trouver au plus vite, une activité de team building pour renforcer son équipe. J’ai cru qu’il plaisantait, mais pas du tout.
J’ai tout essayé - me dit-il - le paint ball, l’acrobranche, le karting, les cours de cuisine et à chaque fois, il faut faire plus beau, plus grand, plus sympa, sinon l’équipe trouve à y redire.Il m’explique que c’est un problème, qu’il a eu encore deux démissions avant l’été et qu’il doit absolument stabiliser son équipe s’il veut remplir ses objectifs l’année prochaine. Et évidemment son budget est limité.

Face à son désarroi et pour essayer de l’aider, je lui ai demandé : mais rappelle-moi, à quoi elle sert ton entreprise ? Il a été incapable de me répondre. Il m’a expliqué que son entreprise vendait des services informatiques, qu’il avait des objectifs de chiffre d’affaires et une équipe pour les réaliser dans le respect d’un budget limité. Et comme pour s’excuser d’ignorer le sens de son entreprise, il a ajouté, qu’« elle payait bien ! »

C’est alors que l’image de la barbe à papa m’est venue. Avez-vous déjà essayé Stéphanie de faire une barbe à papa sans bâton ? Ca ne marche pas ! Vous allez produire des filaments de sucre rose qui vont voler au vent. En réalité pour que le miracle de la barbe à papa se réalise, il faut un bâton ! c’est le bâton qui va permettre au sucre de se cristalliser autour d’un axe et donner volume et verticalité à la barbe à papa.

En fait, en ignorant le sens de son entreprise, en ignorant autour de quoi son équipe est censée se cristalliser – si ce n’est remplir des objectifs de chiffre d’affaires - mon copain me donnait l’impression de vouloir faire une barbe à papa sans bâton. Et ce n’est pas en rajoutant du sucre ou en changeant la couleur du colorant que ça va changer quoi que ce soit à son problème.

Je crois qu’aujourd’hui, pour beaucoup d’entre nous, notamment les plus jeunes, le sens de nos entreprises compte d’avantage que tous les artifices dont elles peuvent se parer.
Quel est le sens de mon entreprise ? Le sens de mon entreprise a-t-il de la valeur aux yeux du bon Dieu ? Si vous n’êtes capables de répondre ni à la première ni à la deuxième question, il y a peu de chance que le miracle de la barbe à papa se réalise entre vos mains de manager.
 

Les dernières émissions

L'émission

Le mardi à 6h55 et 12h48

Le mouvement des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC) rassemble des chefs d’entreprises et des dirigeants soucieux d'approfondir le sens de sa mission de dirigeant à la lumière de l’Évangile et de l’enseignement social chrétien.

Le présentateur

Jean-Marie Valentin

Jean-Marie Valentin est le président des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC) de Paris.