L'Eglise célèbre une journée mondiale en faveur des malades

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le dossier du jour

lundi 11 février à 7h12

Durée émission : 7 min

Le dossier du jour

© Jean-Matthieu GAUTIERCIRIC

C’est aujourd’hui la journée mondiale des malades, fête de Notre-Dame de Lourdes. Elle est précédée en France du dimanche de la Santé.

C’est donc le jour de la fête de Notre-Dame de Lourdes que l’Eglise catholique a choisi de célébrer la journée mondiale des malades. C’est plus précisément Saint Jean-Paul II qui a eu l’intuition de cette journée en 1992, il y a 27 ans. Les explications du père Jean Marie Onfray directeur adjoint du pôle santé de la Conférence des Evêques de France.    

00:00

00:00


 

Une journée sous le thème du don

Une journée pour être attentif à ceux qui sont fragilisés par l’existence. Voilà la vocation de cette journée mondiale du malade qui a cette année pour thème le don. Dans son message, publié le 8 janvier dernier, pour la 27ème Journée mondiale du malade, le pape a lancé une invitation au don. "Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement". S’inspirant de l’Evangile de Saint Matthieu,  le pape fait, pour le soin des malades, l’éloge de ces "gestes gratuits, immédiats et simples comme une caresse, à travers lesquels on fait sentir à l’autre qu’il nous est cher". Le Père Philippe Chérel, prêtre du diocèse du Mans revient sur le sens de ce don.

00:00

00:00


 

La figure de Mère Teresa

Pour illustrer cette journée mondiale des malades, il y a un thème, mais aussi une figure. Le pape François donne comme exemple Mère Teresa qui “aide à comprendre que le seul critère d’action doit être l’amour gratuit envers tous, sans distinction de langue, de culture, d’ethnie ou de religion". Connue dans le monde entier par son sari blanc bordé de bleu, la petite soeur de Calcutta est un modèle de charité auprès des malades. C’est ce que précise le Père Philippe Chérel au micro de Aubéri Maitrot de RCF Le Mans.

00:00

00:00

Cette année, c’est la ville de Calcutta en Inde, à l’extrême sud-est du pays, qui a été choisie pour ces célébrations de la journée mondiale des malades. Des visites sont notamment organisées dans trois centres de soins tenus par les Missionnaires de la Charité de Mère Teresa, ou les Petites Sœurs des pauvres.
 

Comment les diocèses s'engagent en faveur des malades

En préambule de cette journée mondiale des malades, c’était hier dans les diocèses de France le Dimanche de la Santé. A l’origine de cette journée, les diocèses de Lille, Arras et Cambrai. Le Dimanche de la Santé s’est étendu à l’ensemble des diocèses depuis le Jubilé de l’an 2000.

Cette célébration permet aux chrétiens de prier pendant la messe dominicale en lien avec la Journée mondiale du Malade. Il s’agit aussi de rappeler que l’accompagnement des personnes souffrantes est une priorités évangélique. A ce titre, il existe dans les paroisses le service évangélique des malades. Soeur Françoise Bélanger, déléguée diocésaine pour la santé sur le diocèse de Moulins, précise la particularité de ce service auprès des malades et personnes fragiles.

00:00

00:00

Illustration dans l’Aude, à Ouveillan. C’est là que se trouve l’EPHAD géré par congrégation hospitalière des soeurs de Marie Saint-Frai. Jane Lloret a rencontré soeur Claire-Emmanuelle. Elle revient sur sa mission auprès des personnes âgées.

00:00

00:00

L’accompagnement des malades au coeur des priorités évangéliques. Une attention qui doit être portée par les chrétiens bien au delà de cette journée du 11 Février.

Sur le même thème :

Les dernières émissions