"L’Époux est avec eux" (Mc 2, 18-22)

S'abonner à l'émission

Prière du matin

lundi 15 janvier à 5h45

Durée émission : 5 min

"L’Époux est avec eux" (Mc 2, 18-22)

© alexandra_seinet

"L’Époux est avec eux"

Commentaire d'évangile (Mc 2, 18-22) par le Pasteur Jean-Pierre Sternberger

Chant final : "Les noces de l'Agneau" par Claude Tassin

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,  comme les disciples de Jean le Baptiste et les pharisiens jeûnaient, on vint demander à Jésus :
« Pourquoi, alors que les disciples de Jean et les disciples des Pharisiens jeûnent, tes disciples ne jeûnent-ils pas ? »
 Jésus leur dit :
« Les invités de la noce pourraient-ils jeûner, pendant que l’Époux est avec eux ?
Tant qu’ils ont l’Époux avec eux, ils ne peuvent pas jeûner.
Mais des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ; alors, ce jour-là, ils jeûneront.

Personne ne raccommode un vieux vêtement avec une pièce d’étoffe neuve ; autrement le morceau neuf ajouté tire sur le vieux tissu et la déchirure s’agrandit.
Ou encore, personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres ; car alors, le vin fera éclater les outres, et l’on perd à la fois le vin et les outres. À vin nouveau, outres neuves. »

Source  :  AELF

 

Méditation Pasteur Jean-Pierre Sternberger

Nul ne dira assez l'impact du texte biblique sur notre vie de tous les jours.
Songez qu'à cause de cet évangile, vingt siècles plus tard, les gaulois devenus français mangent du poisson tous les vendredis. Car ainsi nous accomplissons cette écriture qui déclare :  "Les jours viendront où le marié leur sera enlevé ; alors ils jeûneront, en ce jour-là."
Le marié nous a été enlevé un vendredi, et ce jour-là nous ne mangeons pas de viande. Mais qui sait encore pourquoi la cantine sert systématiquement du colin le vendredi ?
Qui sait pourquoi nous jeûnons et pourquoi nous mangeons ? Et pourquoi nous mangeons de ceci et pas de cela, nous raffolons de ceci quand cela nous dégoutte ?
Car il ne suffit pas de manger ou de jeûner mais de savoir pourquoi.
 
Jésus est venu, lui dont Jean disait qu'il était l'agneau de Dieu. Il a parlé, il a guéri. Il a libéré bien des personnes. Il a rompu le pain qu'il a tellement distribué autour de lui qu'on croyait qu'il le multipliait. Qui aurait songé alors à ne pas manger de ce pain partagé ? Qui alors aurait pu jeûner ?
On nous l'a pris un vendredi. On a écartelé son corps au supplice de la croix.
Souvenons-nous et jeûnons.
Mais au troisième jour certains l'ont vu à nouveau rompre le pain.
 
Que ta vie et mort, ta résurrection et ta présence donnent sens à chacun des actes de ce jour, afin que, jeûnant ou mangeant, nous le fassions en nous souvenant de toi.
 
Amen
 

 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 05h45, 06h45, 07h45 et 08h45

Chaque matin l'Evangile du jour, commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.