L'historien des religions Jean Delumeau est mort

Présentée par UA-104260

S'abonner à l'émission

L'actu chrétienne

mardi 14 janvier à 7h52

Durée émission : 3 min

L'actu chrétienne

© Archives CIRIC

L’historien des religions Jean Delumeau est mort lundi à Brest à l’âge de 96 ans.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Jean Delumeau est né le 18 juin 1923 à Nantes dans un milieu chrétien modeste. Son parcours est exceptionnel : Il entre à l’Ecole Normale Supérieure en 1943, il obtient l’Agrégation en 1947. Il s’établit ensuite en Bretagne et enseigne en classes préparatoires puis à la faculté de lettres de Rennes. Il soutient deux thèses avant de rejoindre la Sorbonne à Paris en 1970. De 1975 à 1994, il enseigne au Collège de France, où il occupe la chaire d’Histoire des mentalités religieuses dans l’Occident. C’est l’un des plus grands spécialistes de l’histoire du christianisme de la Renaissance et de l’époque moderne.
 

Historien du christianisme comment se positionnait il vis-à-vis de l’enseignement de l’Eglise ?

Jean Delumeau était un catholique sincère. Ce qui ne l’empêchait pas de formuler certaines critiques à l’endroit de l’Eglise. Il disait par exemple que le célibat des prêtres n’était pas du tout naturel et reprochait à l’institution son mépris des femmes. On ressent ce catholicisme humaniste dans ses travaux. Parmi ses grands sujets de recherche, il y a la Pastorale de la peur, cette culpabilisation des fidèles qu’on menaçait d’aller en enfer. Il en a fait quelques livres. Il disait ne pas croire à l’enfer et on peut dire qu’il a été prolixe sur le Paradis. Il aimait répéter cette formule à l’opposé de celle de Sartre : "Le paradis, ce sera les autres dans la proximité et l’amour de Dieu".
 

Il a laissé quelques mots qui seront lus pour ses obsèques

S’adressant à Dieu il dit : "J’ai terminé ma course. Que je m’endorme dans ta paix et dans ton pardon ! Sois mon refuge et ma lumière. Je m’abandonne à toi. Je vais entrer dans la terre. Mais que mon ultime pensée soit celle de la confiance. Sur ta parole, Seigneur, je crois que je revivrai avec tous les miens et avec la multitude de ceux pour qui tu as donné ta vie. Alors, la terre sera rénovée et réhabilitée et il n’y aura plus ni mort, ni peur, ni larmes".

Les dernières émissions

L'émission

du lundi au vendredi à 7h24

Toute l'année, la rédaction nationale de RCF vous tient informés de l'actualité de l'Église et des mouvements chrétiens.

Le présentateur

Etienne Pépin

Etienne Pépin est rédacteur en chef Actualités.