"L’obésité peut être un handicap pour accéder à un emploi", selon Smaïn Laacher

Présentée par PR-28113

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

jeudi 4 mars à 8h10

Durée émission : 12 min

"L’obésité peut être un handicap pour accéder à un emploi", selon Smaïn Laacher

© Simon Marty

À l'occasion de la journée mondiale de l'obésité, le sociologue Smaïn Laacher revient sur la perception de cette pathologie par la société, qui pousse souvent à la discrimination.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

800 millions d’adultes dans le monde sont obèses. Cela concerne un élève sur 6 en classe de troisième. Quel regard porte la société sur cette maladie ? Comment les personnes obèses vivent-elles avec ? À l’occasion de la journée mondiale de l’obésité, Smaïn Laacher est l’invité de la Matinale RCF. Sociologue, il publie un ouvrage intitulé "Ça me pèse" (éd. de l’Aube) dans lequel il raconte le quotidien d’une mère et sa fille, toutes deux atteintes d’obésité.  

 67 % des Français pensent que l'obésité est un problème de volonté

C’est une pathologie qui concerne 800 millions d’adultes dans le monde. Pourtant, 67 % des Français pensent que c’est un problème de volonté. Cela signifie "qu’au fond les obèses seraient en grande partie responsables de ce qui leur arrive", explique Smaïn Laacher. "L’obésité c’est d’abord et avant tout un problème médical. On sait que ceux qui seront précocement obèses resteront obèses à l’âge adulte", ajoute le sociologue.

Les personnes souffrant d’obésité sont régulièrement discriminées. "Le corps de l’obèse est embarassant. On voit bien que l'enjeu est celui de lui laisser une place", assure Smaïn Laacher, selon qui la société a un problème avec l’image du corps. "Quand nous avons des relations sociales. C’est absolument impossible que le corps soit effacé ou qu’on fasse l’économie du corps", ajoute-t-il. 

Une discrimination à l'embauche

Cette discrimination existe également dans l’emploi. Aujoud’hui, une personne obèse est payée en général 18 % de moins lors de son premier travail. "Il est indéniable qu’on n’a pas les mêmes chances en matière d’embauche lorsque l’on n'est pas obèse et lorsque l’on est considérés comme obèse", commente le sociologue. "L’obésité peut être un authentique handicap pour accéder à un emploi dès lors qu’une entreprise resiste à embaucher quelqu'un d’obèse parce qu’il ne rentrerait pas dans le décor", ajoute-t-il.

L’épidémie du Covid-19  a pu être un facteur aggravant dans cette discrimination puisque les personnes souffrant de comorbidités et donc d’obésité sont à risque. "On n’a pas le même regard sur l’hypertension, le diabète, que sur l’obésité. Le diabète est une maladie fatale, quasi héréditaire. Alors que l’obésité c’est parce que les gens mangent beaucoup trop", déplore-t-il.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Simon Marty reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

Simon Marty

Simon Marty présente la Matinale RCF.