La Corée, un enjeu spirituel

S'abonner à l'émission

L'édito du P. Matthieu Rougé

jeudi 14 juin à 7h55

Durée émission : 3 min

L'édito du P. Matthieu Rougé

00:00

00:00

Il y a quelques jours, tous les regards étaient tournés vers la poignée de main entre Donald Trump et Kim Jong Un. Au-delà des questions éthiques, politiques et géopolitiques posées par cette rencontre, au-delà des fruits que l’on peut en attendre sur le plan nucléaire, il est important que les chrétiens mesurent l’importance spirituelle de ce qui se joue en Corée.

Les débuts de l’évangélisation de la Corée ont été très singuliers. Des lettrés coréens, au XVIIIème siècle, se sont intéressés au christianisme grâce à des ouvrages écrits par des jésuites et publiés en chinois. Touchés par la profondeur et la cohérence du message chrétien, ils ont en quelque sorte fondé l’Eglise en Corée sans l’intervention de missionnaires extérieurs.

Ce n’est qu’au milieu du XIXème siècle que les Missions Etrangères de Paris pourront s’investir en Corée et contribuer au développement, à la structuration et à l’approfondissement de cette « génération spontanée » que constituait le christianisme coréen. Mais la crainte de certains responsables politiques locaux – déjà ! – entrainera de nombreuses persécutions : Jean-Paul II a canonisé en Corée plus de cent martyrs le 6 mai 1984. Il y a parmi eux quelques évêques et prêtres français mais surtout des foules de catéchistes et de laïcs coréens.

Aujourd’hui le christianisme – principalement protestant – est la première religion en Corée du Sud, nettement devant le bouddhisme. Plusieurs congrégations religieuses d’origine française, comme les Sœur de Saint-Paul de Chartres, y sont florissantes. Mais la Corée du Nord est considérée comme le pays du monde où les chrétiens sont les plus persécutés. Il est important que nous pensions à eux, comme nous pensons aux chrétiens d’Orient. L’originalité du christianisme coréen, où les laïcs ont d’emblée joué un rôle essentiel, est appelée à enrichir l’ensemble de l’Eglise. Quoi qu’il en soit des initiatives politiques, plus ou moins heureuses, plus ou moins prometteuses, la liberté religieuse est, Corée comme ailleurs, une priorité humanitaire et spirituelle. Que la rencontre du début de la semaine ait au moins le mérite de nous le rappeler.

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jeudis à 07h55

Théologien et essayiste, le Père Matthieu Rougé est spécialiste de théologie politique. Il a été l'aumônier des parlementaires entre 2004 et 2012. Il nous donne son regard sur l'actualité chaque jeudi dans La Matinale RCF.