La cour des comptes épingle les stations : la réponse du département

Présentée par

S'abonner à l'émission

Trois questions à

jeudi 15 février à 7h40

Durée émission : 4 min

La cour des comptes épingle les stations : la réponse du département

© unsplash

La cour des comptes épingle les stations de ski des Alpes! En Isère un rapport publié la semaine dernière pointe Les deux alpes, Autrans, Villard-Corrençon et Saint Pierre de Chartreuse.

La cour des comptes épingle les stations de ski des Alpes! En Isère, un rapport publié la semaine dernière pointe les Deux Alpes, Autrans, Villard-Corrençon et Saint-Pierre-de-Chartreuse. On leur reproche notamment de ne pas suivre les recommandations émises en 2011 pour mieux anticiper le réchauffement climatique.

Les stations doivent revoir leurs copies

La fusion des domaines à l'échelle des massifs, l’accès en transport en commun ou encore l’épineuse question des canons à neige... Voilà les points qui posent problème pour la cours des comptes. Concernant les canons à neige, l’institution estime qu’il s’agit d'une réponse "à court terme, partielle et onéreuse" pour les stations. En France, elles sont de plus en plus à y avoir recourt pour sécuriser l’enneigement de leurs pistes. Mais cela ne dissuade pas toujours les skieurs de se rendre dans les stations de plus hautes altitudes. En bref c’est un enneigement minimal… pour une dépense maximum notamment en eau. En 2015 par exemple, la station de Villard Corrençon a utilisé 117 000 mètres cube d’eau pour produire de la neige de culture. Un désastre environnemental pointé du doigt. Les stations sont donc sommées de limiter la fabrication de neige artificielle.

Alors comment leur permettre de survivre sans canons quand la neige se fait de plus en plus rare ? Et bien en diversifiant les activités répond la cour des comptes ! Elle incite les stations à ne plus compter que sur l’or blanc mais à multiplier les offres touristiques. Nos stations de moyennes altitudes sont les plus vulnérables face au changement climatique et aux aléas météorologiques. Le ski et les sports de neige ne peuvent plus être les ressources principales de nos domaines.

“On a pas attendu la cours des comptes pour diversifier l’offre des stations”
Chantal Carlioz, vice présidente en charge du tourisme et de la montagne au département de l’Isère

Toutes ces bonnes résolutions les stations ont d’ores et déjà commencé à les tenir mais pas suffisamment selon la cour des comptes qui leur demande donc de presser le pas ! Chantal Carlioz, vice présidente en charge du tourisme et de la montagne au département de l’Isère ne chache pas son agacement, elle est catégorique : toutes ses recommandations sont déjà en place et le travail avec les communes, les entreprises liées au tourisme et même les universitaires continue pour permettre au stations de continuer leurs activités dans les meilleures conditions économiques… 

Invités

  • Chantal CARLIOZ , Vice-présidente chargé du tourisme et de la montagne au département de l'Isère

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 7h40 et 12h15

Retrouvez du lundi au vendredi, l'invité de la rédaction de RCF Isère. En trois questions (ou 4 ou 5 !), une personnalité de la vie locale présente un événement local ou revient sur une question d'actualité.

Le présentateur

Violaine Rey