La disparition de la Miviludes, un mauvais signal pour Georges Fenech

Présentée par UA-87787

S'abonner à l'émission

3 questions à

jeudi 3 octobre 2019 à 6h41

Durée émission : 4 min

3 questions à

© BERTRAND GUAY AFP

C'est la fin de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires en France.

La Miviludes va donc disparaitre. Cette décision gouvernementale a pour but de faire fusionner cet organisme avec Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation du ministère de l’Intérieur, à partir du 1er janvier prochain. Depuis 2002, la Miviludes travaillait de manière transversale sur les dérives dans les religions mais aussi dans la santé, l’éducation, la culture ou le sport.

C’est cette mission qui coordonnait l’action préventive et répressive des pouvoirs publics à l’encontre des dérives sectaires. La disparition de la Miviludes inquiète Georges Fenech, qui l’a présidé de 2008 à 2012. Il répond aux questions de RCF.

Les dernières émissions

L'émission

du lundi au vendredi à 7h40

Tous les jours dans La Matinale RCF, un fait d'actualité mis en lumière et expliqué en trois questions.

Le présentateur

Etienne Pépin

Etienne Pépin est rédacteur en chef Actualités.