La Finale, de Robin Sykes

Présentée par

S'abonner à l'émission

La chronique Cinéma

mercredi 14 mars à 8h52

Durée émission : 3 min

La Finale, de Robin Sykes

© UGC Distribution

France, 2017, 1h30. Avec Thierry Lhermite et Rayane Bensetti. Sortie en France le 21 mars 2018

Voir la bande annonce
 
Voilà à nouveau un film qui est présenté cette semaine en avant-première dans de nombreux cinémas... Et c'est une comédie dont les deux personnages principaux appartiennent à deux générations différentes, qui sont joués par deux acteurs venant d'univers différents et tous les deux sont très célèbres... D'un côté, il y a Thierry Lhermite, acteur incontournable du cinéma français dont les yeux bleus nous charment depuis longtemps et, pour lui donner la réplique, une star du petit écran et de la télé-réalité, Rayane Bensetti, un jeune homme au sourire enjôleur. A l'écran, ils forment un duo de choc pour dresser le portrait d'une famille, façon 2018.
 
Atteint de la maladie d'Alzeihmer, Roland, ancien patron d'un restaurant parisien, ne peut plus vivre seul. Il a été rapatrié chez sa fille, dans un pavillon de la banlieue lyonnaise où il a du mal à trouver ses marques. A la suite de complications inextricables, comme on n'en voit qu'au cinéma ou dans certaines familles, il n'y a plus que JB, 17 ans pour s'occuper du grand-père amnésique tendance fugueur. Mais, avec son équipe de basket, JB doit aller à Paris pour participer à la finale du championnat de France junior et il n'a aucune envie d'y renoncer.
 
Il faut un peu de temps pour que la comédie trouve son rythme. Thierry Lhermite, comme toujours, est parfait. Il sait donner à son personnage ce qu'il faut de fantaisie pour vivre une vie sans souvenir mais aussi ce qu'il faut d'angoisse dans le regard pour rappeler le drame de cette maladie. Rayane Bensetti fonctionne plus sur le mode adolescent survolté et nourri aux séries américaines mais ils finissent par s'accorder. Et le grand-père et le petit-fils trouvent une vraie complicité. Après beaucoup d'échanges de chiens, de bus, de train, Roland et JB arrivent enfin à Paris pour jouer la finale tant attendue.
 
Le scénario privilégie les situations drôles sans être jamais vulgaire. On rit d'une réplique ou d'une situation comique, et pas aux dépends d'un personnage. Ca fait souvent mouche dans les relations familiales, très contemporaines. Le côté magique du cinéma n'est pas oublié et Roland et JB arrivent à Paris au volant d'une Porshe, ça aide à se sentir gagnant !
 
La Finale nous offre aussi quelques beaux moments d'émotion, notamment dans la dernière scène où JB fait un très beau cadeau à son grand-père qui a ''oublié'' qui avait gagné une autre finale, le fameux France-Brésil de 1998... Malgré son titre, c'est donc une comédie  plus familiale que sportive, et toutes les générations s'y retrouveront avec plaisir !

Les dernières émissions

L'émission

Le mercredi à 8h52

Le mercredi c'est le jour où sortent les nouveaux films au cinéma. C'est aussi le jour où écouter la chronique Cinéma de Valérie de Marnhac !

Le présentateur

Magali Van Reeth

Magali Van Reeth est journaliste spécialiste du cinéma. Depuis 2006, elle est la secrétaire générale de SIGNIS-France.