La guêpe antibiotique

Présentée par

S'abonner à l'émission

La chronique de l'OCH

lundi 29 avril à 6h55

Durée émission : 3 min

La chronique de l'OCH

Dans cette chronique de l'OCH, nous nous penchons sur les propriétés surprenantes du venin de guêpe.

La guêpe, PETIT INSECTE QUI REVIENT CHAQUE ANNÉE AVEC L’ÉTÉ TOURNER AUTOUR NOS TARTINES DE CONFITURES POURRAIT BIEN À TERME ÊTRE UN ALLIE SANTÉ

La guêpe réputée dangereuse pour l’homme, voir même tueuse en cas de réaction allergique à son venin ; l’est aussi pour les bactéries c’est ce qu’on découvert des chercheurs de la prestigieuse université du Massachusetts Institute of Technology qui ont réussi à modifier une des composantes de ce venin de guêpe pour la rendre capable d'éliminer une infection bactérienne en 4 jours sans présenter de toxicité sur des souris.
 

UN PRINCIPE PATRICK QUI EST BASE SUR L’ÉTUDE DU VENIN DE LA GUÊPE POLYBIA PAULISTA

Absolument Stéphanie et plus précisément sur les multiples peptides antibactériens que contient son venin. À savoir que les peptides antibactériens ont pour fonction de produire de petites protéines pour se protéger des bactéries et qu’on les retrouve dans la plupart des organismes vivants y compris l’homme. Sauf que dans le venin de la guêpe  Polybia Paulista cette molécule est toxique. Tout le travail, explique dans un communiqué César de la Fuente-Nunez, un des auteurs principaux de l'étude  fut de " transformer une molécule toxique  en une molécule viable pour traiter les infections".

La mécanique est ensuite assez simple, les peptides antibactériens déstabilisent la membrane bactérienne, par exemple en y créant des pores ou en altérant sa structure, ce qui entraîne automatiquement la mort de la cellule. Très polyvalentes elles peuvent aussi s'attaquer aux champignons, parasites ou autres organismes pathogènes

UNE SOLUTION QUI S’ATTAQUE A UNE GRANDE MENACE À VENIR QU’EST L’ANTIBIORÉSISTANCE

Exactement ! car si les antibiotiques on sauvé des millions de vies depuis les années vingt, au fil des ans les bactéries se sont adaptées et devenu résistantes et constituent comme vous l’avez dit une grande menace. Au point que l'OMS craint que "des infections courantes et de petites blessures seront à nouveau mortelles".

Vous allez me dire que l’on avait déjà trouvé des tas de candidats au ramplacement des antibiotiques, comme le venin de serpent ou la peau des grenouilles vénéneuses.  Et je vous dirais bien volontiers que vous avez raison, mais à chaque fois les scientifiques on buté sur un problème et pas des moindres, à savoir la toxicité pour l’homme, ce qui n’est pas le cas pour le venin de la guêpe.
 

Et qu’est-ce qu’on pourra soigner avec ?

Pas d’impatience, car les recherches débutent tout juste. Mais il est permis d’imaginer des traitements contre des bactéries hyper résistantes comme le staphylocoque doré ou à des infections virales comme le VIH, le virus Zika ou la dengue. Ce n’est donc plus un simple antibiotique qui viendrait sur le marché, mais un véritable nouveau médicament.
 

Les dernières émissions

L'émission

Le lundi à 6h55 et 12h48

L'OCH, ou Office chrétien des personnes handicapées, est une association au service des personnes malades ou handicapées, de leurs familles et de leur entourage.

Le présentateur

Philippe de Lachapelle

Philippe de Lachapelle, directeur de l'Offiche chrétien des Handicapés (OCH)