"La lèpre le quitta et il fut purifié" (Mc 1, 40-45)

Présentée par

S'abonner à l'émission

Prière du matin

jeudi 17 janvier à 5h45

Durée émission : 5 min

"La lèpre le quitta et il fut purifié" (Mc 1, 40-45)

© michal-galezewki-unsplash

"La lèpre le quitta et il fut purifié"

Méditation de l'Evangile (Mc 1, 40-45) par Jean-Frédéric Patrzynski

Chant final: "Jésus, j'ai confiance en Toi" par la Communauté de l'Emmanuel

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
un lépreux vint auprès de Jésus ;
il le supplia et, tombant à ses genoux, lui dit :
« Si tu le veux, tu peux me purifier. »
Saisi de compassion, Jésus étendit la main,
le toucha et lui dit :
« Je le veux, sois purifié. »
À l’instant même, la lèpre le quitta
et il fut purifié.
Avec fermeté, Jésus le renvoya aussitôt
en lui disant :
« Attention, ne dis rien à personne,
mais va te montrer au prêtre,
et donne pour ta purification
ce que Moïse a prescrit dans la Loi :
cela sera pour les gens un témoignage. »

Une fois parti,
cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle,
de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville,
mais restait à l’écart, dans des endroits déserts.
De partout cependant on venait à lui.

Source : AELF
 

Méditation Pasteur Jean-Frédéric Patrzynski

Il nous arrive de lire plusieurs fois le même passage biblique et de finir par le connaître par cœur. Le récit de guérison du lépreux que nous avons lu dans l’évangile de Marc fait partie de ces textes que nous pensons connaître parfaitement. C’est un récit de guérison comme il y en a tant d’autres dans la Bible. Et l’on sait comment cela se termine toujours : la guérison du malade que l’on a amené à Jésus ou qui est venu jusqu’à lu.

Nous savons dès le début du récit que ce lépreux qui s’adresse et appelle Jésus au secours, va profiter de la bonté de Dieu. C’est sûr, il va être guéri de sa lèpre ! Mais voilà qu’en lisant ce texte pour la nième fois, une parole me trouble. C’est une parole à laquelle je n’avais pas fait attention jusqu’à présent : « S’irritant contre lui, Jésus le renvoya aussitôt ».

Pourquoi cette irritation de Jésus alors qu’il a été « pris de pitié » pour lui et qu’en étendant sa main et en le touchant le lépreux a été guéri ? Pourquoi le renvoie-t-il si durement et rudement ?

Cette irritation me trouble, m’étonne et me bouleverse. Je ne comprends pas. Jésus, à peine son ministère commencé, a déjà guéri de nombreux malades. En aurait-il assez ? Je ne le pense pas ! Je ne peux pas le croire ! Mais toutes ces guérisons provoquent un mouvement de foule qui semble pouvoir empêcher Jésus d’annoncer le message de Dieu là où il devait passer. Et c’est peut-être cela qui dérange et irrite le Christ.

Je vous laisse chers auditeurs, à chacun la possibilité de répondre à cette question.

Demandons ensemble au Seigneur de nous éclairer afin que nous puissions toujours mieux comprendre sa Parole et discerner sa volonté à l’égard de nos vies communautaires et individuelles.
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.

Le présentateur

Radio RCF