La liturgie de la Semaine sainte adaptée à cause du coronavirus

Présentée par UA-116604

S'abonner à l'émission

L'actu chrétienne

jeudi 26 mars à 7h52

Durée émission : 3 min

L'actu chrétienne

© VaticanMedia-Foto/CPP/CIRIC - 10/03/2020 : dans le cadre des mesures prises contre la propagation du coronavirus, le pape François célèbre la messe quotidienne, seul, sans fidèles, dans la chapelle de la résidence Sainte-Marthe au Vatican

Des célébrations à suivre à distance, pas de baptême lors de la Vigile pascale... Le Vatican adapte la liturgie de la Semaine sainte aux mesures prises pour lutter contre le coronavirus.

Après les premières indications de vendredi dernier sur le sujet, un nouveau décret a été publié hier par le cardinal Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, pour prendre en compte la pandémie de coronavirus, notamment dans les endroits où l’interdiction des rassemblements ne permet pas la célébration publique de messes.
 

des célébrations qu'il faudra suivre à distance

Cette année, il faudra célébrer les liturgies de la Semaine Sainte "sans la présence du peuple de Dieu". Cependant il est demandé aux prêtres d’informer les fidèles de l’heure du début des célébrations pour qu’ils puissent s’unir par la prière. Il est rappelé la possibilité d’utiliser les moyens de communication "en direct, et non enregistrés".
 

Le dimanche des Rameaux : pas de bénédiction des rameaux

Sept jours avant Pâques, le dimanche des Rameaux ouvre la Semaine sainte. Une célébration qui attire les foules dans certains pays, comme la France, où les fidèles sont souvent plus nombreux qu’à Pâques. Le nouveau décret romain précise que la procession solennelle d’entrée devra se faire à l’intérieur de l’église et demande "d’omettre la bénédiction des rameaux, sauf dans les cathédrales".
 

Le Triduum pascal : pas de lavement des pieds

Pour le Jeudi saint, il n’y aura pas de lavement des pieds et de procession du Saint-Sacrement. La messe de la Cène sera célébrée sans la présence du peuple.

Pour le Vendredi saint, la Congrégation pour le culte divin demande que "l’adoration de la croix par le baiser soit limitée au célébrant seulement" et une intention spéciale sera préparée "pour ceux qui se trouvent dans une situation de désarroi, pour les malades, les défunts". 
Selon les pays, les évêques pourront décider de transférer la célébration de la messe chrismale à une autre date.
 

Les chemins de croix pourront être déplacés

Traditionnellement, le chemin de croix a lieu lors du Vendredi saint. Il ne fait cependant pas officiellement partie de la liturgie de la Semaine sainte : il pourra donc être transféré à une autre date. La Congrégation suggère les 14 et 15 septembre (fête de la Croix glorieuse et mémoire de Notre-Dame des Douleurs).
 

une vigile pascale sans baptêmes

La vigile pascale ne pourra être célébrée que dans les cathédrales et églises paroissiales, "les séminaires, les maisons de prêtres, les monastères et les communautés religieuses" ne pourront donc pas célébrer de leur côté la vigile pascale. Et il n’y aura pas de baptêmes.

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

du lundi au vendredi à 7h15

Toute l'année, la rédaction nationale de RCF vous tient informés de l'actualité de l'Église et des mouvements chrétiens.

Le présentateur

Etienne Pépin

Etienne Pépin est rédacteur en chef Actualités.