La neuvaine pour Sainte Geneviève, "l'occasion de prier pour le monde politique"

Présentée par

S'abonner à l'émission

3 questions à

jeudi 3 janvier à 6h41

Durée émission : 4 min

3 questions à

© Sainte Geneviève - Lionel AMANS CIRIC

​Coup de projecteur sur la neuvaine de Sainte Geneviève, la patronne de Paris. Les parisiens ont l’habitude de recourir à elle, qui les a sauvés à plusieurs reprises depuis le Vème siècle.

Inondations, épidémies, invasions barbares… Depuis le Vème siècle, Sainte Geneviève intercède pour les parisiens. Comme tous les ans, l’église Saint Etienne du Mont, à Paris, organise une neuvaine avec une messe quotidienne et une vénération des reliques de la sainte.
 

Qui est Sainte Geneviève, sainte patronne de Paris et des gendarmes ?

"Elle est née à Nanterre, qui était alors un tout petit village, en 420. Elle vient d’une famille plutôt aisée. A la mort de ses parents, elle s’installe à Paris où elle fait partie de la classe dirigeante de la ville. C’est une personnalité qui a beaucoup marqué car elle a encouragé les parisiens, elle a nourri les foules affamées. Il y avait le problème de l’arrivée d’Attila et tout le monde s’enfuyait. Elle a invité les parisiens à rester et à résister. Et Attila n’attaqua pas Paris. Elle est considérée comme la protectrice des parisiens, et c’est la raison pour laquelle la gendarmerie française l’a prise comme sainte patronne" explique Denis Metzinger, curé de Saint Etienne du Mont.
 

En quoi Sainte Geneviève continue de nous parler aujourd’hui ?

"On peut noter plusieurs choses. Premièrement, c’est une figure féminine dans l’Église. Dans l’Église, les femmes ont une grande place, mais pas toujours très visible. Elle a une image de fermeté et de douceur. Elle n’a pas eu peur de s’engager, de mener une vie de charité. Tout cela car elle était chrétienne. C’est une belle figure de chrétienne capable de s’engager pour le bien commun comme on dit aujourd’hui" ajoute le prêtre.
 

Quel est le sens de cette neuvaine que vous organisez à partir de jeudi ?

"Le sens de cette neuvaine est de prier intensément. Le 3 janvier, c’est la fête liturgique de Sainte Geneviève. Et puisque l’église Saint Etienne du Mont garde le souvenir depuis le 15ème siècle de Sainte Geneviève, nous organisons traditionnellement tous les ans neuf jours de prière intense. C’est une manière de rappeler, de raviver le souvenir de Sainte Geneviève, de prier pour notre pays, de prier pour le monde politique, pour tous ceux qui s’engagent, pour le bien de la cité et pour toutes les souffrances cachées d’une grande ville comme l’est Paris" conclut le père Metzinger.

Les dernières émissions

L'émission

du lundi au vendredi à 7h40

Tous les jours dans La Matinale RCF, un fait d'actualité mis en lumière et expliqué en trois questions.

Le présentateur

Florence Gault

Journaliste à RCF depuis 2005, Florence a d’abord travaillé à RCF Méditerranée, à Toulon pendant six ans, avant de rejoindre la rédaction nationale. Globe-trotter dans l’âme, elle aime partir à la rencontre de l’autre. Ce qu’elle préfère à la radio: jouer avec les sons pour vous raconter des tas d’histoires!