"La raison d'être" n'est pas une option

Présentée par

S'abonner à l'émission

La chronique des EDC

mardi 19 novembre à 6h55

Durée émission : 3 min

"La raison d'être" n'est pas une option

Dans ma voiture, j’ai entendu hier sur cette même antenne votre président parler de la raison d’être de RCF « Partager l’espérance, accompagner l’espérance… »

Quel beau projet et quelle chance vous avez de travailler au service d’une aussi belle raison d’être.

Le concept de « raison d’être » est d’essence philosophique. Il signifie la cause de l’existence d’une entité ou d’un être. Aborder la raison d’être, c’est se poser la question du « Pourquoi ? »

Pour vous auditeurs, elle interroge chacun sur le sens de sa vie. Une seule  question suffit : 
           
« A l’aube de quitter cette terre, qu’aurais-je aimé avoir fait de ma vie ? »

Je vous rassure, cela ne fait pas mourir, mais cela gagne du temps car cela permet de questionner l’essentiel.
 

A titre personnel, que répondez-vous à cette question ?

Cette question m’a permis de mesurer que ce qui serait le plus important à la fin de ma vie ne serait pas la somme des biens accumulés ou le chiffre d’affaires des sociétés que je gère. L’essentiel sera la part de gratuité donnée à ma vie.

Concrètement, ce sera mon épouse, mes enfants, mes parents, des amis, des personnes fragiles que j’ai aidé à se relever, des réalisations professionnelles pleines de sens et certainement des contributions aux campagnes de dons réalisées par RCF et à la Nuit du Bien Commun qui se déroule ce soir au Théatre Mogador.

Questionner ma raison d’être m’a aidé à identifier la vocation de leader et de serviteur à laquelle Dieu m’appelle et grâce aux EDC j’ai pu progresser et vivre avec plus de cohérence ma vie professionnelle, personnelle et spirituelle.

L’entreprise peut-elle également avoir une raison d’être ?

La raison d’être concerne toutes les entreprises et toutes les entités. Les EDC réfléchissent sont contributeurs de contenu sur ce sujet de la raison d’être. Par ailleurs, nous sommes promoteurs de la pensée sociale chrétienne, une vraie boussole à un moment où il convient d’entreprendre dans un monde en mutation.

L’entreprise est une personne morale qui doit selon nous donc répondre à trois questions :
            - La première c’est le Quoi au sens de l’objet social.
            - La seconde c’est le Pourquoi au sens de la raison d’être.
            - La troisième c’est le Comment au sens des missions de l’entreprise.

A un moment ou les entreprises doivent revisiter leurs modèles, s’arrêter sur ce sujet de la raison d’être permet de se réapproprier le projet fondateur et créateur pour l’ajuster à son temps et retenir de nouvelles actions qui vont concourir au bien commun.

Si nous voulons être lumière du monde, il est donc nécessaire de donner du sens et déployer notre raison d’être en posant des actes pour la vie bonne.  
Dans l’évangile de Mathieu chapitre 5, il est écrit :

« Voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux. »
 
 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le mardi à 6h55 et 12h48

Le mouvement des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC) rassemble des chefs d’entreprises et des dirigeants soucieux d'approfondir le sens de sa mission de dirigeant à la lumière de l’Évangile et de l’enseignement social chrétien.

Le présentateur

Philippe Royer

Agé de 53 ans, Président des EDC (Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens) depuis mars 2018. Directeur général d’un groupe coopératif spécialisé dans le conseil agricole « Seenergi » qui emploie 1600 salariés dans l’ouest, le nord et l’est de la France. il invite les membres des EDC, à être « des acteurs de la transformation du monde ». Entrepreneur engagé au service du bien commun, il reprend le pôle culturel à Laval, devenu la Librairie Corneille puis Franchise Corneille Fnac. https://www.lesedc.org