La santé fragile des abeilles

Présentée par UA-69341

S'abonner à l'émission

Le dossier du jour

mercredi 29 mai 2019 à 7h12

Durée émission : 7 min

Le dossier du jour

© FRED TANNEAU / AFP

Les abeilles sont aujourd'hui menacées,pourtant elles sont indispensables à la biodiversité. On prend des nouvelles des abeilles et de leur miel dans le dossier de la rédaction.

"Si l’abeille disparaissait de la surface de la Terre, l’Homme n’aurait plus que quatre années à vivre". On attribue cette phrase à Albert Einstein. Il est fort possible qu’elle ne soit pas de lui mais il est fort possible aussi que cette phrase soit une alerte à prendre au sérieux. L’abeille est en déclin. Pourtant, l’abeille est essentielle dans la biodiversité. C’est un insecte pollinisateur grâce auquel les arbres produisent des fruits et son miel ne sert pas que pour délecter les gourmands, il a aussi de nombreuses vertus thérapeutiques. 

Pendant le petit déjeuner, vous êtes peut-être en train de déguster une tartine d’un bon miel de printemps. Les Français consomment 42.000 tonnes de miel par an. Dix à 20.000 tonnes selon les années sont produites en France par 60 à 70.000 apiculteurs dont 2000 professionnels. Malheureusement, la France perd en moyenne 30% de ses abeilles chaque année. Par endroit, les pertes sont encore plus importantes avec 40% de disparition d’essaims en 2018 dans le Rhône par exemple. Plusieurs facteurs expliquent cette hécatombe : l’utilisation massive de pesticides et les bouleversements climatique. C’est ce qu’a observé Olivier Martel, Président du groupe de défense sanitaire apicole du Rhône.

00:00

00:00

Pour compenser les pertes drastiques, il faudrait renouveler les cheptels. Selon les experts, il manque 450.000 essaims d’abeilles en France. Mais ce n’est pas cette année qu’on va combler les pertes. Il n’y aura pas ou que peu de miel de printemps en 2019 car en plus des pertes habituelles, les abeilles ont beaucoup souffert des conditions climatiques. Il a fait beau à la fin de l’hiver puis froid au début du printemps, dans beaucoup d’endroits on manque d’eau, et sans eau : pas de miel !

Autre problème pour les abeilles et le miel, l'importation. Comme on produit moins de miel en France, on en importe énormément de l’étranger, qui est parfois frelaté. 

On peut dire aujourd’hui que 30% du miel vendu en France n’est pas vraiment du miel. Il viendrait de filières peu scrupuleuses difficilement contrôlables en Asie où il serait coupé avec des sirops sucrés à base de betterave de riz ou de maïs. Mais rassurez-vous, on mange aussi du très bon miel en France. Pour s’assurer de la qualité du nectare qu’il vend, Julien Henry, le propriétaire de la maison du miel à Paris passe tous les produits qu’il reçoit au microscope.

00:00

00:00

La maison du miel à Paris. C’est une boutique qui vend du miel des terroirs français depuis 1898. On peut aussi y déguster un miel de caféiers du Brésil, un miel d’avocatier du Mexique, un miel de myrtilles du Canada ou encore un miel de fleurs tropicales de Cuba, un paradis pour les abeilles car il n’y quasiment pas de traitement sur les cultures. Mais le paradis pour les abeilles de Julien Henry c’est Paris. Le miel de ville se développe énormément depuis quelques années. Il n’est plus rare de voir les abeilles butiner sur les grands boulevards.

00:00

00:00

Il faudra donc gouter ce miel urbain. Et puis puisqu’on parle d’innovations, sachez qu’il existe même des ruches connectées. Ça c’est le projet de l’entreprise citizen beez. Son fondateur Audric de Campeau installe des dizaines de capteurs à l'intérieur et à l'extérieur de ses ruches pour suivre le travail et la santé des abeilles en temps réel. On peut donc allier apiculture et hautes technologies.

Le miel c’est bon pas sur les tartines du petit déjeuner mais c’est bon aussi pour la santé.

On utilise le miel à des fins thérapeutiques depuis des millénaires. Les premiers traités d’apithérapie datent de – 2000 ans avant Jésus Christ. Une médecine qui était utilisée à l’époque de Égypte ancienne ou durant l’empire Romain, pendant les guerres napoléoniennes et même pendant les deux guerres mondiales lorsqu’on manquait d’antibiotiques.

Parce que les vertus médicales du miel sont nombreuses : il est antiseptique, bactéricide et cicatrisant. En apithérapie il est utilisé particulièrement pour panser les plaies. En France, c’est le Professeur Bernard Descottes, chef de service de chirurgie viscérale et transplantations au CHU de Limoges qui a relancé l’apithérapie dans les années 80. Depuis, les soins à base de miel ont beaucoup progressé grâce aux recherches menées par l’association francophone d’apithérapie. Son président le docteur Albert Becker.

00:00

00:00

Le miel médical est utilisé par exemple pour la cicatrisation des plaies post opératoire ou pour des brulures jusqu’au deuxième degré. Il est reconnu et recommandé même par l’OMS l’organisation mondiale de la santé mais sa prescription est très strictement encadrée comme nous explique le docteur Albert Becker.

00:00

00:00

Voilà pour les grandes vertus du miel… Je vous propose de finir avec cette citation du poète de l’antiquité romaine Virgile : "on a dit convaincu par toutes ces merveilles, qu’un peu d’âme divine habitait les abeilles".

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 7h12

Chaque matin à 7h12, un dossier consacré à un sujet d'actualité dans La Matinale RCF.

Le présentateur

Etienne Pépin

Etienne Pépin est rédacteur en chef Actualités.