Laurent Berger (CFDT): "il n'y a pas de transition écologique sans justice sociale"

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

vendredi 15 mars à 8h10

Durée émission : 15 min

Laurent Berger (CFDT): "il n'y a pas de transition écologique sans justice sociale"

© LUDOVIC MARIN AFP

​Pour Laurent Berger, patron de la CFDT, lutte pour l’environnement et impératifs sociaux sont intimement liés.

De près ou de loin, le grand débat national aura mobilisé près de deux millions de Français. "C’est la marque qu’à côté de la démocratie représentative, sociale, il y a aussi besoin d’une démocratie participative. La CFDT a organisé ses propres initiatives qui ont fonctionné. Maintenant la question est de savoir ce que l’on fait de ces paroles, et de ces propositions" explique Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, le premier syndicat de France.

"Je crois depuis longtemps que les Français ont envie de s’exprimer sur les choix qui les concernent. Il y a un besoin de reconnaissance. Et cette reconnaissance passe par l’écoute, par le fait de pouvoir exprimer son point de vue, sa situation, ses idées. C’est une bonne chose. Mais maintenant, il va falloir en faire quelque chose" ajoute Laurent Berger.

Pour le syndicaliste, "il y a un problème démocratique. C’est la défiance dans les institutions. C’est la difficulté d’être pris en compte, d’être entendu. Pour que la démocratie fonctionne bien, il faut une légitimité pleine et entière par le vote. C’est le rôle des politiques. Et leur légitimité existe. Mais s’ils considèrent qu’entre deux votes, la démocratie n’a plus à s’exercer, cela ne marche pas".

Concernant la mobilisation des étudiants sur le climat, Laurent Berger leur exprime "beaucoup de respect et son soutien". "Je me réjouis à chaque fois que la jeunesse participe à défendre une cause qui est juste. Cette cause, c’est le devenir de l’humanité. Je préfère cela à des mouvements qui parlent de tel article, de telle loi, qui auront beaucoup moins d’impact sur leur vie que le réchauffement climatique" lance encore le patron de la CFDT.

"La question écologique intègre toute les dimensions de la vie des travailleurs. Elle a un impact sur leur travail. Un certain nombre de modèles de production vont bouger, un certain nombre d’activités vont évoluer, les façons de vivre et de travailler vont être bouleversées. Et on a le choix à ce que ce soit en positif ou en négatif. La transition écologique peut être juste, ou brutale. Il faut s’y préparer, et aujourd’hui on s’y prépare très mal" estime Laurent Berger.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Stéphanie Gallet reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.