Le 25 mars, tous les Français invités à mettre une bougie à leur fenêtre

Présentée par

S'abonner à l'émission

L'actu chrétienne

jeudi 19 mars à 7h52

Durée émission : 3 min

Le 25 mars, tous les Français invités à mettre une bougie à leur fenêtre

© Conférence des évêques de France - "Illuminons l'Annonciation", une proposition de l'Église catholique de France qui s'adresse à tous

Placer une bougie à sa fenêtre en signe de communion: une proposition des évêques de France qui s'adresse à tous, même si le 25 mars est un jour de fête important pour les catholiques.

ÉPIDÉMIE DE CORONAVIRUS : PRIER ENSEMBLE SUR RCF - RCF vous propose de suivre en DIRECT : 
- Une messe quotidienne : de 11h à 11h30 (dès lundi 23 mars)
- La messe dominicale : à 18h15
- Le culte protestant : le samedi à 18h15
Vous retrouvez le commentaire de l'Évangile du dimanche dans Enfin une Bonne nouvelle.
ET AUSSI - Pendant la durée de quarantaine, RCF assure la diffusion de : La Prière du matinLa Prière du soir et Le Psaume du jour. Le chapelet en direct de la grotte de Lourdes (à 15h30). Et pour toute la durée du confinement, RCF retransmet tous les soirs de 20h30 à 21h un temps de prière en DIRECT de la communauté de Taizé.

 

Alors que les initiatives solidaires se multiplient les évêques de France invitent tous les Français, croyants ou non, à un geste commun le mercredi 25 mars prochain à 19h30 : déposer une bougie sur sa fenêtre. Au même moment, les cloches de toutes les églises sonneront pendant 10 minutes. Un message que l'Église de France appelle à relayer largement.
 

Une initiative qui s'adresse à tous

"Notre pays, avec de nombreux autres, traverse une grande épreuve. Le chef de l’État nous appelle à laisser de côté nos divisions et à vivre ce temps dans la fraternité. C’est pourquoi nous avons voulu que ce message destiné en premier lieu aux catholiques s’adresse aussi à tous nos concitoyens sans distinction."

Pour les évêques, "ouvrir sa fenêtre, allumer une bougie, est un geste de communion que nous voulons offrir à toute la nation". C'est permettre à chacun d'être en pensée ou par la prière en communion avec ceux qui souffrent, les familles endeuillées et les soignants mobilisés. "Quand on est confiné, on prend conscience de la valeur de nos relations", commentait le Père Thierry Magnin, le porte-parole de la Conférence des évêques de France. 
 

Le 25 mars, fête de l'Annonciation

Pour les catholiques, le mercredi 25 mars, c’est le jour de l’Annonciation. Pendant que les cloches sonneront, les fidèles seront invités à lire le récit de l’Annonciation, dans l’Évangile selon saint Luc. Un récit qui raconte ce moment où l'ange Gabriel annonce à Marie qu'elle va mettre au monde le Christ.

Une date importante pour les croyants, qu'ils fêteront cette année confinés chez eux. "Pouvons-nous célébrer cette fête plus en vérité, plus intensément, plus en communion ?" dit le communiqué des évêques. "Nous demanderons à Marie de nous protéger et de nous aider à mieux accueillir Jésus dans nos maisons, dans nos cœurs, dans nos vies comme elle l’a fait elle-même pour nous : « Que tout m’advienne selon ta parole »."
 

le récit de l’Annonciation (Lc 1, 26-38)

Le sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.

L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.

L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »

Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. »

Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.

 

Source : AELF

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

du lundi au vendredi à 7h52

Toute l'année, la rédaction nationale de RCF vous tient informés de l'actualité de l'Église et des mouvements chrétiens.

Le présentateur

Etienne Pépin

Etienne Pépin est rédacteur en chef Actualités.