Le bambou

Présentée par

S'abonner à l'émission

La chronique Innovation

mardi 6 mars à 7h12

Durée émission : 3 min

Le bambou

© 2018 Département des Alpes-Maritimes - Procédé « REBAMB© » d’immersion de barrières de bambous en mer

Aujourd'hui, Patrick Lonchampt nous emmène à la découverte d'une innovation non pas technologique mais environnementale : le bambou.

Aux dernières nouvelles, le bambou n'est pas une innovation. Le bambou est un végétal préexistant à l’homme, mais il a des richesses insoupçonnées, tant sur le plan nutritionnel, que sur le plan architectural et environnemental.

C'est l'aspect environnemental que je souhaite vous faire découvrir : il faut savoir que le bambou est l’élément naturel le plus solide et qui posséde l’empreinte carbone la plus basse au monde. Son autre vertu environnementale est d’empêcher l’érosion des sols, particulièrement grâce à ses racines que l’on appelle rhizomes et qui du fait de leur densification retiennent la terre.

La plage de Vaugrenier à Villeneuve-Loubet a été choisie pour tester un projet innovant pour protéger le littoral des vagues. Pierre Farnole, scientifique niçois, géologue spécialiste de l’aménagement côtier, a imaginé une haie de bambous qui jouerait le même rôle que les végétaux marins. Autrefois, ceux-ci permettaient en effet à la vague de se casser avant d’arriver sur le littoral. Ces végétaux marins ont aujourd'hui disparu du fait de la pollution.

Il crée un récif artificiel et souple, dont l’intérêt réside dans l'absence d'emprise au sol. Les quatre rangées de bambous agencées sur trois hectares vont osciller avec la houle. Ils seront fixés sur le fond par un système de bouts et d'ancres : " ainsi on ne perturbe pas le déplacement des sédiments sur le fond, mais on amortit les vagues", assure Pierre Farnole. 

Ces bancs sont composés de tiges de bambous reliées entre elles et longues de 150 m. Lestées, elles seront immergées 100 mètres au large, ce qui devrait permettre d’amortir les vagues avant qu’elles n’atteignent la côte. Invisible, car immergée à un mètre sous la surface de l'eau, la zone du récif sera balisée par des bouées pour la navigation.

Un projet qui ne coûte pas spécialement cher : 500 000 € pour l’installation et le suivi expérimental, cette expérimentation a commencé fin janvier pour se terminer certainement en 2021. Cela devrait à terme être une solution intéressante pour d’autres sites balnéaires touchés par cette problématique d’érosion du littoral. Et recréer ainsi une protection naturelle des plages. Je crois qu’en terme d’innovation environnementale on tient le bambou.
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les mardis à 7h12 la chronique innovation tentera de vous présenter des innovations qui ont un impact pour nous et pour notre quotidien. Une chronique positive solutionnant les enjeux du futur

Le présentateur

Patrick Lonchampt

Présentateur de l'Eco des Solutions.