Le prix "Croire au cinéma" décerné au film "Adam" de Maryam Touzani

Présentée par PR-27282

S'abonner à l'émission

La chronique Cinéma

mercredi 3 février à 8h52

Durée émission : 3 min

Le prix "Croire au cinéma" décerné au film "Adam" de Maryam Touzani

© Affiche du film Adam

Valérie de Marnhac revient sur le film "Adam" pour lequel a été décerné le prix "Croire au cinéma", avec l'unanimité du jury.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Qu’est-ce que ce prix "Croire au cinéma" ? Il faut l’entendre dans les deux sens de l’expression : c’est-à-dire croire au cinéma, comme croire à un art ou à un média nécessaire, essentiel même, à la vie culturelle voire à la vie tout court. Et puis le second sens, c’est en tant que chrétien, puisque le prix a été créé par l’association catholique SIGNIS-Cinéma. Et croire au cinéma, c’est donc ne pas laisser sa foi à la porte de la salle de projection. C’est regarder des films d’aujourd’hui avec un regard de croyant.

C’est vrai qu’on ne le sait pas forcément, mais ce prix s’inscrit en fait dans une longue tradition de prix remis par des chrétiens à des films dans des festivals de cinéma, et notamment au Festival de Cannes où dès 1952, un film a été récompensé par un jury catholique.  Ce premier film primé c’était "Deux sous d’espoir" de Renato Castellani, et il avait aussi reçu cette année-là le Grand Prix, qui est l’ancêtre de la Palme d’Or.

Depuis, le prix a évolué, il est devenu le Prix du Jury œcuménique, mais il est toujours remis, chaque année, à un film de la Compétition officielle.

Par rapport au prix "Croire au cinéma", la démarche est identique et notamment les critères de choix des films sont les mêmes : un critère avant tout de qualité artistique de l’œuvre, et un autre critère qualifié un peu largement de "responsabilité chrétienne". Il consiste à distinguer un film "qui sensibilise à la dimension spirituelle de la vie ou qui illustre des valeurs de l’Evangile, comme des valeurs de paix, de justice, de réconciliation, des valeurs de dignité de l’homme ou de défense de la création".

Et ce nouveau prix donc "Croire au cinéma" est remis aujourd’hui, en début d’année, à un long-métrage parmi tous ceux sortis en salles en France l’année dernière. Et c'est le film "Adam" de Maryam Touzani qui a été choisi à l'unanimité par le jury.

 

Le film se passe dans la médina de Casablanca, dans la petite échoppe de pâtisseries marocaines d’une femme veuve, Abla. Elle vit seule avec sa fille de 8 ans, un jour frappe à leur porte une jeune fille enceinte qui cherche un logement et un travail. Et après lui avoir fermé sa porte une première fois, elle la recueille. Et cette rencontre va bouleverser le cours de leur vie.

Ce qui a retenu l'attention du jury, c'est le travail tout en nuances fait sur la lumière, ensuite la manière très sensorielle de célébrer la grâce des gestes du quotidien et puis cette rencontre entre deux femmes qui leur ouvre le cœur, à l’autre et à l’inconnu.

"Adam" est disponible en DVD ou en vidéo à la demande.

Chronique réalisée en partenariat avec SIGNIS-Cinéma.

Les dernières émissions

L'émission

Le mercredi à 8h52

Le mercredi c'est le jour où sortent les nouveaux films au cinéma. C'est aussi le jour où écouter la chronique Cinéma de Valérie de Marnhac !

Le présentateur

Valérie de Marnhac

Valérie de Marnhac est membre de l'association SIGNIS, pour qui elle anime des ciné-débats, et a participé aux Jurys œcuméniques des Festivals de Cannes, Fribourg, Téhéran... Elle est également conférencière pour le l’association venez et voyez www.venezetvoyez.fr