"Le Puissant fit pour moi des merveilles : il élève les humbles" (Lc 1, 39-56)

Présentée par UA-131280

S'abonner à l'émission

Prière du matin

samedi 15 août à 5h45

Durée émission : 5 min

"Le Puissant fit pour moi des merveilles : il élève les humbles" (Lc 1, 39-56)

© andrew-pons-UNSPLASH

"Le Puissant fit pour moi des merveilles : il élève les humbles"

Méditation de l'évangile (Lc 1, 39-56) par le père François Lestang

Chant final: "Cantique de Marie "Tous les âges me diront" " par la communauté du Chemin Neuf

Évangile de Jésus Christ selon saint  Luc

39 En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée. 40 Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. 41 Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint, 42 et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. 43 D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? 44 Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi. 45 Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. » 46 Marie dit alors : « Mon âme exalte le Seigneur, 47 exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur ! 48 Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse. 49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! 50 Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent. 51 Déployant la force de son bras, il disperse les superbes. 52 Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles. 53 Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides. 54 Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour, 55 de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. » 56 Marie resta avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle.
 
Source : AELF

Méditation Père François Lestang         

Avec Marie, en ce quinze août, j’aimerais simplement bénir Dieu pour sa bonté, pour son action, pour sa miséricorde. Vraiment, il est bon de le louer, comme le disent les psaumes, du matin jusqu’au soir !
Dieu est bon, et il est proche. Il connaît nos cœurs, nos attentes, nos inquiétudes, et il se penche vers nous, comme sur Marie, pour nous donner à nous aussi de porter Jésus au monde, d’aller à la rencontre de nos proches. Heureuse celle qui a cru, heureuses et heureux sommes-nous qui croyons en la bonté de notre Dieu.
Dieu agit dans notre monde, pour nourrir qui a faim, pour relever qui est tombé. S’il renvoie les riches les mains vides, n’est-ce pas pour que, eux aussi, puissent être en mesure de demander, puisqu’une main vide peut recevoir ce qui y sera déposé.
Dieu pardonne, il fait miséricorde, il engendre à une vie, à cette vie dans l’amour qui est plus forte que la mort. C’est le chemin de Jésus, mais pour les catholiques et les orthodoxes, en ce quinze août, nous nous réjouissons que le chemin de Marie aussi la conduise dans la vie éternelle, car Dieu élève les humbles, Dieu a élevé son humble servante.
Alors, en ce matin, dans l’action de grâces, nous pouvons prier ensemble le Dieu très bon, le Dieu Père.

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.

Le présentateur

Radio RCF