Le référendum sur l'avortement en Irlande

Présentée par

S'abonner à l'émission

3 questions à

vendredi 25 mai 2018 à 6h41

Durée émission : 4 min

3 questions à

© Des partisans du "oui" à l'abrogation du 8e amendement en Irlande - BARRY CRONIN / AFP

Aujourd'hui, les citoyens irlandais doivent se prononcer sur la libéralisation de l'avortement. Patrick Martin-Genier, spécialiste de l'Europe, commente ce référendum.

L’Irlande se prononce aujourd’hui sur le droit à l’avortement. Il est question de l’abrogation du huitième amendement de la Constitution irlandaise, introduit en 1983, qui interdisait l’avortement jusqu’à une réforme votée en 2013. Cette dernière autorise des exceptions lorsque la vie de la mère est menacée.

Patrick Martin-Genier est spécialiste des questions européennes, enseignant en droit public et constitutionnel.

Est-ce que ce référendum reflète un changement profond de la société ?

Oui, c'est un changement générationnel. L'avortement est une question de société davantage que politique, et en Irlande, on constate une évolution des mentalités (ex : mariage homosexuel autorisé en 2015). 

Faut-il y voir l'effondrement de l'autorité de l'Église?

Non. Les Irlandais sont en majorité catholiques et pratiquants. Mais même les catholiques évoluent sur le sujet. L'Église prône le non, mais c'est avant tout une question de génération. Il y a beaucoup d'anciens dignitaires qui sont contre, qui sont encore en poste. 
Regardez, le premier ministre irlandais est homosexuel, cela ne pose aucun souci. Pour l'avortement, l'Église peut dire ce qu'elle pense, mais elle n'a plus l'aura qu'elle avait auparavant.

Le nouveau paysage politique permet-il d'accélérer cette évolution?

La configuration politique, en Irlande, rend plus facile l'évolution de la population sur les questions de société. L'évolution politique doublée d'un changement de génération, cela facilite la transformation des comportements en Irlande. 

 

Les dernières émissions

L'émission

du lundi au vendredi à 7h40

Tous les jours dans La Matinale RCF, un fait d'actualité mis en lumière et expliqué en trois questions.

Le présentateur

Florence Gault

Journaliste à RCF depuis 2005, Florence a d’abord travaillé à RCF Méditerranée, à Toulon pendant six ans, avant de rejoindre la rédaction nationale. Globe-trotter dans l’âme, elle aime partir à la rencontre de l’autre. Ce qu’elle préfère à la radio: jouer avec les sons pour vous raconter des tas d’histoires!